topblog Ivoire blogs

17/05/2013

zoophilie. une jeune nigeriane de 26 ans faits des révélations à en couper le soufle www.eauderose.biz



zoo.jpgLolita est Nigériane et a seulement 26 printemps lorsque son témoignage est récolté. Son parcours est une illustration parfaite du calvaire de plusieurs milliers de femmes africaines. La prostitution a fait d’elle une droguée et une alcoolique que le sida précipite dans les bras de la Grande Faucheuse. Voilà un bout de son calvaire... « Si seulement j’avais su ce qui m’attendait dans ce monde de fou, ce monde que tout le monde admire, ce monde où ils veulent tous venir, [...] Un monde où, nous les prostituées africaines, sommes considérées comme de la merde, des esclaves à qui on fait manger des excréments et boire des urines. On trouve normal que des malades, des pervers, des gens riches utilisent leur pouvoir et leur argent pour faire des choses aussi graves sur des êtres humains. On dit que nous sommes adultes donc consentantes. C’est faux car personne ne m’a demandé mon avis avant de me jeter dans cette merde. J’ai été forcée et menacée. Et si nous sommes adultes, que fait-on des enfants qui sont dans ces milieux ? Des enfants de tous les âges. Et plus ils sont jeunes, plus ils coûtent chers. Ce ne sont pas les pauvres qui peuvent payer des sommes aussi énormes, leurs salaires ne suffiraient pas... Je suis révoltée et je n’ai plus peur, de toutes les façons mes jours sont comptés. Mon sida est en phase terminale. Ils ont plus de respect pour leurs chiens que pour nous, je sais que toutes les filles ne passent pas par les mêmes étapes que moi. Mais je sais ce qui se passe dans ce milieu et les filles nient tout par peur des représailles. Leur argent leur donne des droits sur notre vie... Si la drogue, le sida et l’alcool ne me tuent pas, leurs saletés que j’ai avalées ainsi que celles de leurs chiens sans oublier tous les coups que j’ai pris, suffisent à me tuer... J’ai supplié le Dieu de me pardonner et de me reprendre. Personne ne peut vivre avec ce que j’ai dans la tête, il suffit que je ferme les yeux pour que ces horreurs me reviennent. Et tous les jours, toutes les nuits c’est le même calvaire, c’est une torture. Que quelqu’un m’aide à en finir, je n’ai plus la force de tenter quoi que ce soit. Bon Dieu ! Je voudrais juste une moment de répit, un repos. En finir avec ce monde, partir, partir, juste partir... Mon calvaire à commencé à Lagos, je suis tombée sur une annonce sur Internet où un homme d’affaires cherchait des filles désirant se marier pour son agence matrimoniale. Il y avait des photos : des cas de mariage réussis. J’ai aussi répondu à des annonces dans des magazines qu’on trouve un peu partout maintenant. C’est allé très vite. Le Monsieur m’a contactée et nous communiquions par Internet. Il m’a proposé des choses qu’aucune femme ne peut refuser. Le rêve quoi ! En moins de trois mois, j’avais tout le nécessaire pour partir pour Londres. Il m’avait donné des noms de personnes à voir et tout s’est passé sans problème. Il fallait juste que j’aille à Benin City (ville du Nigeria, ndlr) chercher un petit colis pour lui. J’ai été très surprise de voir que le colis en question, c’était trois petits garçons entre huit et douze ans. Leurs passeports étaient prêts, les visas aussi. Tout était ok. Je suis allée voir un Monsieur que les gens appelait "sorcier" qui m’a donné des instructions. Notre voyage passait par le Ghana et là-bas, quelqu’un d’autre devait nous remettre des passeports du Libéria, et c’est avec ces nouveaux passeports que nous sommes partis pour Londres. Ils nous permettraient d’obtenir plus rapidement le statut de réfugiés à destination. Nous sommes partis après trois jours dans un bidonville d’Accra où nous devions nous cacher, pour éviter la jalousie de ceux qui n’avaient pas notre chance... Le plus jeune des garçons est tétanisé par la peur : il pleure beaucoup, il tremble et ne dit pas un mot, seul refuge, mes bras qu’il quittera juste pour que j’aille aux toilettes ou me laver... A l’aéroport, mon fiancé m’attendait ainsi que celui qui devait récupérer les enfants. La séparation fut pénible. Il a fallu beaucoup de force pour détacher le plus jeune garçon de moi, je n’ai d’ailleurs plus vu ou eu des nouvelles de ces enfants. J’ai suivi cet homme dont je ne savais rien sinon qu’il se faisait appeler "BRYAN". A peine arrivée chez lui, le cauchemar a commencé. D’abord, il fallait faire plus ample connaissance. J’ai voulu résister pour lui expliquer que j’avais besoin d’un peu de temps, que ce n’était pas facile de se donner ainsi à quelqu’un qu’on connaît à peine. Mais la fermeté avec laquelle il m’a attrapée m’a fait céder immédiatement. Mes premières heures sur le sol anglais furent des heures de viol sur le tapis d’un salon. Je ne devais rien dire. Il se reposait, buvait du whisky et recommençait des choses douloureuses et dégoûtantes dont j’ignorais l’existence. J’ai cru que j’allais mourir. J’étais obligée de faire ce qu’il voulait, je ne connaissais que lui, et il avait pris mes papiers. Après avoir abusé de moi, il m’a demandé de visionner des cassettes où on voyait des filles avec des animaux et il m’a dit de bien regarder ce que faisaient les filles. Car je devrais en faire autant. Ma venue lui avait coûté beaucoup d’argent que je devais rembourser. Et aussi, comme il est gentil, il va nous trouver des marchés, des tournages et nous partagerons l’argent à parts égales. Il m’a dit qu’il me donnerait quelque chose pour me donner le courage car il m’en faudrait, mais au bout, il y a de l’argent. Beaucoup d’argent. Le petit truc pour me donner du courage, c’est de la drogue. C’est ainsi que, trois semaines après mon arrivée sur le sol anglais, je suis devenue actrice de films X avec les animaux entre Amsterdam, Berlin, Paris et Londres, ma résidence. Une à deux fois par semaine, j’allais dans des studios de tournage ou chez des particuliers tourner ces cochonneries. Parfois le maître du ou des chiens nous rejoignait et ça donnait une scène qui donne la nausée. Le chien et son maître en même temps, avec l’épouse qui regarde ce cirque, amusée, en sirotant un cocktail. Je me droguais et buvais un coup avant car je n’aurais pas pu le faire sans planer. Ces animaux en moi, leur bave, leur poils, leur mauvaise haleine, les coups de griffes et la violence due aux encouragements des maîtres dont les ordres peuvent faire passer le rythme des animaux de mou à violent. Et vous en dessous, vous encaissez ces coups. Je pleurais, je criais, les yeux fermés, je priais encore ce Bon Dieu de me prendre. Qu’est ce que j’étais en train de faire ? Ma pauvre mère en mourrait si seulement elle le savait. Pour éviter qu’elle se pose des questions, je lui envoyais de l’argent et des photos soigneusement mises en scène par Bryan... Le pire des moments était quand il fallait faire des caresses buccales à ces animaux. Ne pouvant pas leur mettre des préservatifs, les rapports étaient sans protection et le Monsieur disait que je ne risquais rien car Dieu avait bien fait les choses. Il était impossible qu’une fécondation ait lieu. Pendant des années, je n’ai fait que ça : des milliers de litres de déjections animales dans mon estomac. Mon corps est tellement sale qu’aucun enfant ne peut se développer dedans. Un jour pour agrémenter les tournages, la femme du maître des chiens est allée chercher des chiots de quelques jours qu’elle a mis à mes seins. C’était très douloureux car ils tiraient de toutes leurs forces car rien ne sortait. Les professionnels revendent ces cassettes par milliers dans le monde et les particuliers se les repassent à domicile entre soirées avec des amis pervers autour d’une bouffe. Je dois avouer que j’ai eu beaucoup d’argent. J’ai construit chez moi et ma famille vit bien. Je paie la scolarité des plus jeunes et je suis respectée et adulée. Ma famille est fière de moi, car elle ignore tout. Par gourmandise, j’ai augmenté les cadences de tournage, cela a aussi augmenté mes revenus, mais aussi les doses de drogue et l’alcool. Pendant les périodes mortes, il me prêtait à un ami dans le Sud de la France, car pendant l’été, dans certains bateaux au bord de la mer, avec l’arrivée de célébrités, il y a un grand marché de prostituées et de la drogue. Il y a des orgies des nuits entières et ça rapporte gros. Ça permet de changer d’activités et de se faire de l’argent toute l’année. C’est peut-être là-bas que j’ai contracté le virus du sida, mais n’étant pas surveillée de façon régulière, la maladie a été découverte trop tard, j’ai été abandonnée sur la plage de Saint Tropez. Bryan a disparu et changé d’adresse. C’est une prostituée polonaise qui m’a aidée mais comme elle ne pouvait plus assumer mes doses de drogue, en plus de tout ce qu’elle faisait pour moi, elle m’a présentée à une fille africaine dans le métier qui m’a parlé de cette association qui s’occupe des femmes africaines atteintes de sida... Ma maladie est en phase terminale, je n’aurai pas trente ans, mon corps est recouvert de boutons infectés, je suis droguée, anorexique, alcoolique. Et il m’arrive encore de faire des passes, mais je fais attention aux clients qui ne savent rien de ma situation. Je ne les mets pas en danger, c’est pour me payer mes doses de drogue et l’alcool. Je prends ces cochonneries pour accélérer ma fin. Les images me torturent et c’est un poison qui me tue à petit feu. C’est la pire des morts... Qu’est ce que je regrette d’être venue dans ce monde. Chez moi, je serais saine, épouse et mère... www.eauderose.biz

08/03/2013

LA SOLUTION A LA CRISE IVOIRIENNE. REVELATIONS DU PASTEUR DALI CLAUDE Jeudi 30 Mars 2006




Jesus est capable.jpgTHEME : LA SOLUTION A LA CRISE IVOIRIENNE

A LA LUMIERE DES REVELATIONS DE JESUS

Depuis le début de cette crise, il y a eu des recherches de solutions par:
Les Politiciens, les Intellectuels, la Société Civile, les Artistes, les Hommes de Dieu, etc...
- Sachons que Dieu dans Sa Souveraineté, ne fait rien sans avertir ses serviteurs les Prophètes (Amos 3/ 7; Jérémie 33/3; Dan. 2/20-22 ; Psaume 24 ; Psaume 115/3; Ps. 33/4-11). Dieu ignore t-il le cas (le sort) de la Côte d’Ivoire ?
Non, mais Dieu permet des situations pour notre bien : Rom. 8/28 ; Prov. 19/21 ; 16/1, 4 ; Es. 55/8-11 ; Rom. 11/33 ; 3/3-5.
- Dieu a choisi la Côte d’Ivoire entre plusieurs nations pour diriger le plus grand Réveil Spirituel de l’histoire de l’Humanité. Quelle grâce ! Rom. 9/12-26.
Mais le cheminement pour y parvenir est parsemé d’épreuves. Il faut, par conséquent, s’attendre à des événements hyper-dramatiques qu'il faut, par la foi en Dieu, supporter. Car Dieu sait ce qu’il fait. Et tel un bon père, il nous châtie pour notre bien.
Héb. 12/5-11 ; Jér. 45/4.
Plan:
Tout au long de cet exposé prophétique, nous aurons à parler des causes de cette crise, ensuite de l’annonce du jugement comme conséquence, puis des éléments exécuteurs de ce jugement.
Et pour terminer, nous parlerons de la victoire, de la restauration et des perspectives mondiales de la Côte d’Ivoire selon Dieu.


Développement:
En Ps. 33/12, Dieu dit : “ Heureuse la nation dont l'Éternel est le Dieu ... ”
En effet, le pays fait l'objet du choix de Dieu pour diriger un Réveil mondial sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Es. 62/1- 5 ; Es.60.
Le réveil, c’est quand Dieu lui-même prend le contrôle de toute chose en main dans la vie d’un homme ou d’une nation, détruisant avec force tout ce qui est du pouvoir de l’ennemi en vue d’établir son règne sans partage et ce, dans tous les domaines. Act. 1/8 ; Es. 64/1-3.

I/ LES CAUSES :

- Les causes sont essentiellement spirituelles et non politiques.
- Nous voulons pour preuve nous en référer à la révélation initiale du 13 au 14 Octobre 2004 dans laquelle Dieu nous a demandé ceci : Vas et dis à mon peuple que ce qui se passe ici en Côte d’Ivoire est loin d’être une affaire d’homme ou de parti politique. Mais moi, Jésus, je vais, sévèrement et de manière sanglante, juger la Côte d’Ivoire.

Solutions : Repentance individuelle sincère et conversion à Jésus. Lire : Mt. 25/1-13 ; Apo. 3/10; Mt. 24/ 37- 44; Ez. 7 /1 - 27; Jérémie 16/10-14.
-Nous comprenons aisément que les causes sont spirituelles.Mais où en est le rapport ?
Serait-on tenté de se demander.
Disons, en réponse à cela, que les hommes de Dieu de la génération finissante ont trahi Dieu en ne faisant pas la mission qui leur avait été confiée, à savoir conduire ce Réveil. Jér. 7/29; Jér. 8/4-13.
- Ils ont fait leur propre volonté en cherchant, évidemment, leur propre gloire. Dieu, comme à Saül, leur a enlevé son Esprit. Et eux, pour se donner encore de la contenance aux yeux du monde ignorant, sont allés vers des forces mystiques, spirites, sorcières, et vers bien d'autres esprits, tout en liant des pactes préjudiciables, livrant ainsi l'Église du Dieu vivant aux forces occultes, en un mot au diable. Es. 28/3-20 ; Jér. 6/13-15 ; 1 Pi. 4 /17; Ez. 8/3, 7-8; 1 Sam. 15/ 11,17, 22-30; 1 Sam. 16/1, 7,12, 14 ; Jér. 7/1-34.
- D’où la colère de Dieu, avec tous les différents maux que nous connaissons dans ce pays et qui ne sont, malheureusement, qu’à leur début.
- Il faut retenir que le but de ce jugement qui sera très atroce et qui ne peut être empêché par une quelconque prière, est de nettoyer et de purifier ce pays, selon Dieu. Es. 10/19-23 ; Ez. 7/5-11.
- Ce jugement est irrévocable et sans appel. Jérémie 14/11 ; Mt. 24/6; Jér. 45/ 4; Nbres. 23/19.
Cela ressemblerait au cas d’une dame qui, ayant fini de faire la cuisine, trouverait normal et hygiénique le fait de laver les assiettes sales, malgré toutes les contestations de tiers, avant d’y déposer le repas.

Que faire donc ? Prov. 28/13.
- C’est seulement par une repentance et par une conversion sincère à Jésus que l’on sera sauvé. Act. 2/37- 47 ; Rom. 10/9-11 ; Ex. 12/13 ; Act. 4/12.
II n’y aura pas de salut collectif de la nation qui devra être, envers et contre toute chose, châtiée, balayée, détruite en bien des endroits avant d’être “refondée ”, reconstruite, restaurée. Tel est le noble dessein de l’Éternel pour cette Nation. Jér. 1/10 ; Jér. 14/11 ; Jér. 15/1.

II/ ANNONCE ET ELEMENTS EXECUTEURS DU JUGEMENT DE DIEU
EZ. 7/1-27.
Par annonce, nous voudrions faire état des différentes expressions ou révélations parlant du jugement et de la manière dont cela doit être fait.

A/ REVELATIONS: Amos 3/7; Job 33/14-30; Hab. 2/3.

NB : Tenir compte du symbolisme prophétique pour toute interprétation.

- La mer de Port-Bouët qui sort de son lit jusqu’à Abobo (événements dramatiques).
- Un bulldozer qui enlève le goudron pour faire toute chose nouvelle (Restauration totale).
- Un ange avec un marteau (l’Exterminateur) ex 12/12.
- Militaire ivoirien brûlé d’essence par la foule.
- Destruction du Pont Félix H. Joigny. (Jn.14/27).
- Un bulldozer détruit la Refondation sans J-C.
- Tremblement de terre le long d’une rivière
bordée de maisons (La Côte d’Ivoire en ruine).
- Fondation Félix H. Boigny en feu et débandade.
- Une marmite au feu, vue plusieurs fois (Colère).
- Abidjan détruite comme Jérusalem, en 70 ap. JC.
- Rangées de cargos (militaires et civils morts).
- Plateau froissé et lagune en sang (drame).
- Tirs nourris sur le pays et débandade générale (un véritable sauve qui peut).
- Yamoussoukro bombardée par l’Aviation française : plus de bâtiment ni de vie en vue.
- Des religieux qui s’entretuent.
- Un train qui déraille avec ses passagers (Symbole de la Cote d’Ivoire en déroute totale), etc.

Pourquoi tout cela ? Jér. 9/12 -24 ; 8/4-22.
1) Notre pays a péché. Lire : Jérémie 16/10-14;
Juges 6/1-8 ; 2 Tim. 3:1-9.
Jér. 2/26-28 ; Héb. 12/5-11 ; Prov.14/34 ; Rom. 11/22.

2) Comme signes annonçant la venue de Jésus. Mt. 24/37- 44 ; Mt. 24/ 6- 8 ; Luc 21/28.
En effet, Dieu va détruire toute forme de rébellion et II nous demande, selon Jérémie 17/5, de ne nous confier qu’en lui seul pour une vraie délivrance, et non aux armes ni à un quelconque politologue, ni à une Nation quelconque. Es. 22/5,11-12.

3) Dieu permet tout cela pour que nous nous donnions à lui. Ez .33/11; Prov. 1/20-33 ; Es. 55/7-13.

Voici ce qui attend ceux qui refuseront le
châtiment de l’Eternel. Héb. 12/5-11.
(Lire la suite)


B/ ELEMENTS EXECUTEURS DU JUGEMENT
Jér. 6/1-12 ; Jér. 27/5-22.
Nous tenons à dire à tous que Dieu a donné mandat divin à la France d’accomplir, essentiellement avec l’aide des rebelles, le jugement sur la Côte d’Ivoire.
Dès lors, la France devient la verge de l’Éternel pour châtier correctement le pays, comme ce fut le cas d’Israël par Babylone. Héb. 12/5-11.
En effet, Israël (comme la Côte d’lvoire) avait désobéi en allant adorer des dieux païens. Comme punition, Dieu les a livrés à Babylone ; de même, Dieu livre la Côte d'Ivoire à la France (Babylone). Jér. 16/10-14 ; Jér. 2/26-28 ; Es. 19/4.
- Jérémie 51/20-23 ; Jér. 37/7-10 ; Jér. 27/5-22.
Dieu demande la soumission totale à ses châtiments exécutés par la France, sous peine de fortes représailles, à dimension apocalyptique. Es. 30/1-7; Jér. 25/4-14 ; Jér. 32/1-5 ; Ez. Chap. 5, 6, 7, 8, 9.
- Aucune nation ne secourra ce pays. Es. 42/8.
- Retenons que Babylone (La France) va, sans pitié, détruire, tuer, ruiner et piller les ressources de ce pays, sans manquer de profaner les lieux de culte jusqu’à accomplir l’entièreté de la volonté de Dieu sur la Côte d’Ivoire, en vue de sa purification et de son
total nettoyage des œuvres des ténèbres, en vue de prendre, par la suite, la place qui est la sienne, celle de diriger le plus grand réveil spirituel de l’histoire de l’Humanité. Jér. 21/1-14 ; Jér. 25/32-38.
- Avant ces temps-là, toute tentative de libération de la Côte d’Ivoire par tout autre moyen, tel que “ l’Opération Dignité ”, sera très préjudiciable à ce pays dont les décideurs n'auront pas su discerner la destinée réelle. Prov. 6/18, 25 ; Ps. 33/16.

Visions en rapport avec le “ Mandat Français ”
- Une échelle qui descend du ciel sur laquelle se trouve une Jeep et un avion français, qui tirent.
- Des soucoupes volantes qui font descendre des Para Commando français, qui courent en toute hâte, de nuit, vers la Présidence (Coup d'état). Ps. 33/4-19.
- Le Char Français de l’Ivoire, haut comme 3 étages.
- Opération Dragon des FANCI et les différentes visions sur le Chef d'Etat Major. Jér. 21/1-10.

III/ VICTOIRE, RESTAURATION ET
PERSPECTIVES MONDIALES DE LA COTE D'IVOIRE
- David contre Goliath : Victoire de la Côte d’Ivoire.
- Vision du Char Français haut comme 3 étages détruit par un éclair.
- Dieu donne des armes à la Côte d’Ivoire, manipulées par les anges et victoire avec une poignée de soldats.
- Accident d’un français qui pleure (signe de la défaite française). Es. 10 ; Jér. 50/19-25 ; Jér. 51/23-35 ; Es. 42/8 ; Ps. 33/12,16-19 ; Dan. 21/20-22.
- Vision de la Côte d’Ivoire où tous les métaux précieux descendent du ciel.
- Hymne national (Pays de l’Espérance... à lire).
- Prophétie de Mamadou Coulibaly qui parle des signes des temps pour le pays (15 Nov. 2004, Abuja).
- Découverte de nouvelles ressources minières, pétrolifères, aurifères, diamantifères, etc.
- Postes de responsabilités confiés à des hommes ayant la crainte de Dieu.

LA COTE D’IVOIRE ET LE PLAN MISSIONNAIRE DIVIN
La Côte d’Ivoire ne sera plus un pays laïc mais un Pays Missionnaire.
- Une Nouvelle Génération d’hommes de Dieu avec une onction outre mesure, dépassant celle de Paul et celle de Moïse, etc... Jn. 14/12 ; Joël. 2/23 ; Mt. 11/11.
- Reconstruction très moderne du pays avec une nouvelle ville qui servira à la gloire de Dieu.
- Par le pays, conversion de milliers et de milliers d'âmes à travers le monde.
- La Côte d’Ivoire deviendra un carrefour spirituel mondial exemplaire.
CONCLUSION : Ps. 33 / 8-12.

L’avenir de la Côte d’Ivoire est très glorieux. Dieu va la délivrer miraculeusement. Croyons-y et donnons nos vies à Jésus pour bénéficier de toutes ces choses après le jugement qui est incontournable. Vive la Nouvelle Côte d’Ivoire et vive le Règne et la Gloire de Jésus Christ qui revient, très bientôt!
(Apo. 22/10 ; Hab. 2/3)


13 au 14 Octobre 2004
Contact : 05 63 87 92
Pasteur. DALI CLAUDE