topblog Ivoire blogs

29/04/2013

MIRACLE/ 2 FILLETTES RESSUSCITENT APRES 2 SEMAINES EN TERRE



259884_10151276236042369_1438162776_n.jpgUn homme musulman en Egypte a tué sa
femme parce qu'elle lisait la
Bible et l'a enterrée avec
leur bébé infantile et une fille de 8 ans. Les filles étaient enterrées vivantes! Il a ensuite signalé à
la police qu'un oncle a tué les enfants. 15 jours plus tard, un autre membre de famille est décédé.

Quand ils sont allés l'enterrer, ils trouvèrent les 2 petites filles au dessous du sable VIVANTES! Le
pays est indigné par l'incident, et l'homme sera
exécuté ..
La plus âgée était demandé comment elle avait survécu et elle a dit: - "Un homme portant
des vêtements blancs brillant, avec des blessures saignantes dans ses mains, venait tous les
jours nous nourrir.

Il a réveillé ma maman pour qu'elle puisse allaiter ma sœur, dit-elle. Elle était interrogé sur la Tele nationale Egyptienne, par une femme musulmane prévalue présentatrice de nouvelles.

Elle a dit sur la Tele Nationale: "Ce n'était autre que
Jésus, parce que personne d'autre n'a des choses comme ça! " Les musulmans croient qu'Isa (Jésus) pourrait le faire, mais les
blessures signifient qu'Il était vraiment
crucifié, et il est clair aussi qu'
Il est vivant! Mais, il est également clair que
l'enfant ne pouvait pas faire une
histoire de ce genre, et il n'existe aucun moyen
ces enfants auraient pu survivre
sans un vrai miracle.


Les dirigeants musulmans vont avoir un temps dur
de trouver ce qu'il faut faire avec cela, et la popularité du Film Passion du Christ n'aide pas! Avec Egypte au centre des médias et de l'éducation au Moyen-Orient, vous pouvez être sûrs que ce sera l'histoire se propager.

Christ est toujours entrain de tourner le
monde à l'envers! S'il vous plaît, partager cette
histoire.

Le Seigneur dit: «Je bénirai la personne qui met sa
confiance en moi. Jérémie 17 S'il vous plaît, envoyer-la à tous vos amis sur votre liste et Dieu
vous récompensera abondamment!

Marc 8:38 qui dit: «C'est pourquoi quiconque aura honte de Moi et mes mots dans cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura également honte de lui, quand il viendra
dans la gloire de son Père avec les saints anges ».

Ne vous inquiétez pas si ceux a qui vous l'avez
envoyé répondront n'importe quoi avec ce message, il suffit de remplir votre part et de secouer votre poussière! ....... Jésus vous aime!

03/04/2013

URGENT/DRAME/5 FRCI périssent dans le fleuve GUERI à GAGNOA



combattants.jpgEncore un autre drame vient de se produire à Gagnoa dans le sud ouest de la Côte d'Ivoire ce mercredi 3 avril. 5 FRCI(Force de Sécurité de Côte d'Ivoire) viennent de perdre la vie dans le principal fleuve qui traverse la ville du Fromager selon notre source. Et les corps sont en ce moment entrain d'être repêchés au moment où nous mettons sous presse. Ce, après avoir appelé les propriétaires terriens pour prononcer des paroles en vue d'apaiser les esprits. Cet acte avait-il été fait fais avant l'exercice même? Pas si sûr!
Des FRCI étaient depuis quelques jours en formation dans la localité du GOH ( Fromager). Certainement de la section marine, il leur fallait passer cette étape pour être au contact de tous les milieux. Malheureusement 5 d'entre eux y laisseront leur âme.
Signalons que depuis la prise du pouvoir, des FRCI perdre régulièrement la vie soit par pendaison, chute d'un immeuble, par balle, accidents de la circulation ou par noyade.
Quel malheur poursuit-il les FRCI? La question mérite d'être posée !

16:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drame, 5 rci, mort, noyade, gagnoa

15/09/2012

GAGNOA / À LA RECHERCHE D’ARMES: Le frère du chef du village de Tipadipa battu à mort par des hommes en armes


frci-gagnoa.jpg
Soldats FRCI à Gagnoa.
Image d'archives.Le 15 septembre 2012 par L'INTER - Le pire évité de justesse L'intervention de la gendarmerie salutaire.
Le pire a été évité de justesse, hier vendredi 14 septembre 2012, à Gagnoa, grâce à l’intervention de la gendarmerie et des FRCI venus en

renfort. Et qui ont dissuadé les populations du village de Tipadipa, qui effectuaient une marche vers la ville.

A travers leur colère, les villageois entendaient protester contre la sévère bastonnade d'un des leurs par des hommes en armes; ce qui a entrainé sa mort. Selon des témoignages recueillis sur place, tout est parti de la descente des FRCI de Gagnoa, qui ont fait irruption dans le village de Tipadipa, situé à 17 km du chef-lieu de la région du Gôh. Nos sources indiquent que les militaires sont intervenus à Tipadipa sur dénonciation d’un jeune du village du nom de Abeda Constant, qui a informé les FRCI de ce que Zoably Kouadio Fidèle, frère cadet du chef de village de Tipadipa, avait des armes qu’il cachait au cimetière. Ainsi, les hommes en armes sont arrivés au domicile du mis en cause aux environs de 02 heures du matin.

A peine ont-ils extirpé Zoably Kouadio Fidèle de sa chambre, que les visiteurs armés se sont mis à le battre. Il sera copieusement roué de coups, avant d’être embarqué à bord de leur véhicule pour leur camp à Gagnoa. Une fois à leur base, l’infortuné subira encore une sévère bastonnade jusqu'à être dans un état comateux. Les FRCI constatant que son état de santé s'est gravement détérioré, l’ont conduit au Centre hospitalier régional (CHR) de Gagnoa aux environs de 11H du matin, où Zoably Kouadio Fidèle décédera de ses blessures.

Joint au téléphone, le chef de village de Tipadipa nous apprendra qu’au moment des faits, il se trouvait à Môkô, un autre village où il participait aux obsèques d’un proche. La nouvelle du décès du frère du chef parvenue au village, a suscité la révolte des populations qui ont aussitôt décidé d'entreprendre une marche sur Gagnoa. Mais la gendarmerie du chef-lieu de région s’est déployée pour s’interposer. Se sentant débordés, les gendarmes ont fait appel à leurs frères d'armes des FRCI, venus en renfort pour calmer les ardeurs belliqueuses des villageois. Jusqu'à ce que nous mettions sous presse, le village de Tipadipa était en pleurs. Nous y reviendrons.

Venance Kokora à Gagnoa in L'inter