topblog Ivoire blogs

14/11/2012

AH, CE MONOPOLE FRANÇAIS EN COTE D’IVOIRE !



La-Societe-ivoirienne-de-raffinage-SIR.jpg
La France a colonisé la Côte d’Ivoire. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que la France tient encore ce pays entre ses griffes. Ce, malgré l’indépendance politique à lui accorder depuis le 7 Août 1960. A quand donc l’indépendance économique pour l’envol réel de la Côte d’Ivoire et partant de toutes les colonies françaises ?
La France pour maintenir son hégémonie sur ses colonies tient toujours de main de maître les économies de celles-ci. A partir des accords signés avec les « pères » des indépendances. Or force est de constater que ces accords sont caducs dans le nouveau système économique de mondialisation où le tiers monde est aussi confronté à une population galopante.
Pour cela la Côte d’Ivoire et partant l’Afrique doit prendre son économie en main. Afin de bénéficier effectivement de ses richesses à tous les niveaux. Et que les ménages aient la possibilité d’avoir plusieurs choix afin de maximiser son profit. Car en l’état actuel des choses, l’économie ivoirienne ne peut véritablement décoller.
En Côte d’Ivoire la France tient des secteurs d’activité et non des moindres tels que l’eau, l’électricité, le gaz, le cacao, le café, etc. Reposants sur des contrats qui s’étendent sur 100 ans pour ce qui est de l’eau et de l’électricité. De sorte qu’aucun autre pays ne puisse investir dans ces secteurs. Allons y comprendre ! Et comme conséquence directe liée à ce monopole, le coup de revient reste élevé même croissant selon le goût de celui qui détient le marché. Il faut donc libéraliser les marchés pour créer la concurrence et faire baisser les prix et donc le niveau de vie. Car il ne sert à rien de crier sur tous les toits que le panier de la ménagère est perforé et la pauvreté en hausse tant que les investisseurs, et les pouvoirs publics se comportent de la sorte. Il faut permettre aux consommateurs de bénéficier de la pluralité du marché. Comme c’est le cas du secteur de la communication où les prix ne cessent de baisser depuis l’arrivée de plusieurs opérateurs de téléphonie mobile. Les prix sont passés de 500 F/min autrefois à 25 F/ min aujourd’hui. Ce qui fait que les ménages consomment beaucoup d’une part et d’autre part les opérateurs gagnent plus !
Mais grave, il suffit qu’un pays veuille diversifier ses partenaires pour que la France rentre dans tous états. Car elle se voit menacée tout de suite. Et bonjour une rébellion contre le régime qui a eu cette « idée ». Rébellion qui devient un moyen de pression et même de chantage pour contrôler l’économie du pays attaqué. Le dirigeant qui accepte la collaboration survit sinon il est dégommé, cas de Laurent de GBAGBO, qui a souhaité de nouveaux accords en refusant d’être une marionnette, un sous-préfet français.
Ces méthodes rétrogrades doivent cesser car la liberté et la démocratie dont on parle tant doivent s’étendre à tous les domaines !

28/08/2011

Quand le monopole occidental frise le cynisme


Quand le monopole occidental en Afrique frise le cynisme.docx