topblog Ivoire blogs

16/10/2012

BILAN DE L’ATTAQUE ARMÉE CONTRE LA CENTRALE THERMIQUE D’AZITO : «Le système détection feu et une turbine à gaz détruits »



AZITO2_0.jpg


LA CENTRALE THERMIQUE D’AZITO.

Le 16 octobre 2012 par IVOIREBUSINESS - Le Commando invisible qui a attaqué la centrale thermique d’Azito dans la nuit du lundi 14 à mardi 15 octobre dernier, a réussi à détruire le moteur

d’une des deux turbines à gaz, à l’aide de grenade et de tirs d’armes automatiques.
En faisant irruption au cœur du poste de contrôle après neutralisation des gardes, ils intiment l’ordre à l’opérateur présent de couper le courant. Avant de s’enfuir en le prenant en otage.
La capacité de la centrale d’AZITO a donc été réduite de moitié, à la suite de cette attaque par le Commando invisible.

Selon le directeur d’Azito, Marc Clissen, la centrale a subi d’importants dommages qui ont réduit de moitié sa capacité. «Le système détection feu a été endommagé et une turbine à gaz est hors service, elle a été attaquée à la grenade», a-t-il détaillé à la presse. Tout en expliquant qu’Azito dispose de deux turbines à gaz qui fournissaient en temps normal 280 mégawatts d’électricité à Abidjan. Aujourd’hui, a-t-il précisé, la capacité été réduite de moitié». Cependant, le directeur d’Azito a rappelé qu'«il y a plusieurs centrales et barrages hydroélectrique dans le pays».

Aucun membre du commando invisible n’a été arrêté, mais le gouvernement parle de « 8 assaillants arrêtés, dont deux policiers, deux gendarmes, et deux militaires, tous habillés dans les nouvelles tenues militaires.
Aucune preuve des arrestations des assaillants n’a pour l’heure pas été montrée par le gouvernement, comme c’est le cas selon les usages.

L’ARMÉE INFILTRÉE?

Selon le ministre de la Défense, "Effectivement au niveau des ceux qui ont attaqués, il y avait des infiltrations. Après leur forfait, ils se sont dirigés vers le poste de contrôle. Ils ont endommagé l’une des turbines, qui a été arrêtée. Il faut féliciter l’agent de contrôle qui était de service. Il a simulé la fermeture de la deuxième turbine. C’est un élément très courageux que nous tenons à féliciter. Il a résisté aux menaces. La turbine de 150 mégawatts a été arrêtée », a-t-il indiqué.

Cette information sur l'infiltration des FRCI par le Commando invisible a été confirmée par le général Soumaïla Bakayoko, chef d'Etat-major des armées (FRCI), accouru sur les lieux au lendemain de l'attaque, accompagné du général Kouassi Gervais, commandant supérieur de la gendarmerie.

Eric Lassale

18/08/2012

LE SIEGE DU FPI (ATOBAN) MIS A FEU CE JOUR 18 AOUT 2012


1297153787.gifDes militants du RDR lourdement armés et escortés par des FRCI se sont attaqués ce matin au nouveau siège du FPI sise à la Rivera Attoban. Après avoir mis à sac et pillés le local, ils s’en sont pris aux responsables de ce parti qui se trouvaient sur les lieux. Plusieurs responsables du parti de Laurent Gbagbo seraient blessés et en mauvais états.
Le responsable de La JFPI Koua Justin serait en ce moment entre leurs mains tandis que d’autres militants surexcités passent le local au feu.


source : abidjandirect.net

16:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fpi, siège, saccagé, feu, atoban, abidjan