topblog Ivoire blogs

28/06/2013

CRISES DANS LE MONDE : Quand des juristes foulent au pied le Droit !





Crises, monde, juristes,droit,foulent, pieds, querre, côte d ivoire, libyePlusieurs définitions émanent du Droit, selon les spécialistes, en fonction du contexte. On pourrait cependant retenir que le Droit, selon le dictionnaire est l’ensemble des règles juridiques destinées à organiser les rapports humains dans un contexte donné et dont le non-respect entraîne une sanction. Les


philosophes quant à eux le définissent comme l’ensemble des normes obligatoires et abstraites qui visent à l'organisation d'une société humaine.
Cette dernière définition est aussi intéressante vu qu’elle fait ressortir une importante idée qui est l’organisation de la société humaine. Oui notre société a besoin d’être organisée pour qu’elle fonctionne correctement. Et ce sont les juristes qui ont établi l’ensemble des règles et principes qui se trouvent comme être le dénominateur commun entre tous les êtres humains pour limiter toute action injuste de leur part. Bien entendu il faut voir dans cet ensemble (êtres humains) et le Législateur et le Citoyen lambda. C’est dire que tous, sommes tenus au respect des lois, pour la bonne marche de son village, de sa ville, de sa région et de son pays.
Mais force est de constater ces dernières années que ce sont ceux mêmes qui sont censés donner le bon exemple dans l’application de cette loi qui en font un peu trop ou qui sont en déphasage avec les normes par eux établies. Ce qu’on pourrait appeler un abus de pouvoir. Et cela n’est pas sans conséquences ! Le désordre qui s’installe dans la société. Mais aussi ce manquement pourrait entraîner des sanctions individuelles ou collectives comme vu dans la première définition.
Crises, monde, juristes,droit,foulent, pieds, querre, côte d ivoire, libyeLes exemples sont légion dans le monde entier mais comme la charité bien ordonnée commence par soi même, jetons un regard sur nos juristes (ivoiriens), relativement à cette crise que nous vivons. Ce serait incongru de ne pas parler de l’attitude de notre cher maître, le double agrégé en Droit, Me Francis WODIE. Voici quelqu’un qui possède le Droit dans son sang mais qui est incapable de défendre son pays au plan international et participe à la signature d’accords comme ceux de Marcoucis là où un non juriste (Pr MAMADOU KOULIBALY) claque la porte ! Pis lorsque le Conseil Constitutionnel de son pays ( ?) proclame le résultat de l’élection présidentielle et qu’il est incapable de le soutenir, ne serait ce qu’en tant que juriste (par principe de solidarité de corps), nous nous posons des questions jusqu’aujourd’hui. Certainement parce que l’enjeu est devenu plus politique !? M. WODIE ne peut soutenir son plus farouche adversaire Laurent GBAGBO face à qui il a perdu (et il perd toujours) les élections avec des scores honteux (il n a jamais dépasser 5%, il joue toujours en défense comme le dirait les Ivoiriens). Ce qui à nos yeux est aussi une sorte de sanction du peuple envers cet homme politique qui manque visiblement de charisme et de conviction. Même s’il est aujourd’hui parachuté au perchoir du (même) Conseil Constitutionnel selon des principes qu’il pouvait ou aurait décrié s’il s’était agit de quelqu’un d’autre ! Comment en pouvait il être autrement lorsqu’un autre juriste et non des moindres, le Pr YAO NDRE pris dans la tourmente dit et se dédit sur le même sujet d’un revers de main ? Par peur pour sa vie ? Si oui, Laurent GBAGBO n’a t–il pas de vie à préserver aussi ? Lui qui a préféré qu’on lui largue des bombes et pourtant il avait les moyens, tous les moyens de prendre tout l’argent qu’il lui fallait et se mettre à l’abri avec toute sa famille. Conviction quand tu nous manques ! Et ceci se déroule autour d’une situation où des non Ivoiriens juristes, des français en occurrence ; Mes Jacques VERGES et Roland DUMAS s’acharnent à défendre la Côte d’Ivoire bec et ongles ! Des Ivoiriens et non des moindres pactisent avec le grand blanc.
Ce n’est pas tout ! En Afrique il en existe aussi de la même trempe que WODIE, ici, il se nomme Me Abdoulaye WADE du Sénégal qui a décidé lui de s’associer pour l’Eternité au colon. Quand cela l’arrange ! Et de se rebiffer quand cela ne l’arrange plus. L’avocat a été le premier à dire KHADAFI de partir. S’ingérant ainsi dans les affaires intérieures des autres. Mais quand il s’est agit de lui, il a trouvé que les occidentaux n’avaient pas à s’ingérer dans les affaires des autres ! Tel un vrai zélateur, il était dans tous les coups tendant à nuire au PR GBAGBO. Qu’il a traité de tous les noms allant jusqu’à lui attribuer le financement de la rébellion casamançaise qui existe depuis plus de 20 ans. Pendant qu’il protégeait HISSEN HABRE, le tueur des Tchadiens alors qu’il manœuvrait à l’opposé pour que GBAGBO soit transféré à la CPI (Cour Pénale Internationale). Manipulant ainsi à souhait dans la CEDEAO (Communauté Economiques des Etats de l’Afriques de l’Ouest).


Pour lutter contre les intérêts des ivoiriens et de l’Afrique digne. Mais voici que lui qui se croyait tout puissant vient d’être sanctionné par le peuple sénégalais pour avoir tripatouillé la constitution pour se présenter à nouveau dans toute sa vieillesse comme s’il n’existait pas de jeunes sénégalais intelligents.
Le moins qu’on puisse dire est que tous ces éminents juristes sont influencés par les occidentaux avec à leur tête Nicolas SARKOSY, ex chef d’Etat de la France, lui aussi avocat semble t-il donc juriste. C’est lui le véritable fer de lance de tout ce désordre des 5 dernières années en Afrique et même dans le monde. Au devant d’une France agressive et déterminée à protéger ses intérêts par toute sorte de moyens, mêmes les plus meurtriers soient –ils. Les bombardements du domicile d’un chef d’Etat (Laurent GBAGBO), des sites militaires avec leur contenu, de jeunes gens qui avaient formé un bouclier humain en sont des cas flagrants du non respect du droit à la vie. Et sans oublier la pluie de bombes sur la Lybie suivie du meurtre d’un chef d’Etat, le PR MOUHAMAD KHADAFI et de plusieurs de ses collaborateurs. C’est un SARKOSY tout feu toute flamme que nous avons vu sur les cènes politiques, dans la manipulation et le mensonge. Surtout qu’il avait à sa disposition toute sa presse (RFI, France 24, i-télé et autres) pour relayer en quelques fractions de secondes ses désirs et plans de guerres. Même aux réunions de la CEDEAO et de l’UA, il y avait des représentants pour faire pression afin de faire passer ses idées. Ses actions néfastes sont si nombreuses qu’il serait prétentieux de vouloir les énumérer toutes ici. Mais pour notre part il y a une action que nous n’oublierons pas de si tôt de la part de cet homme. Il s’agit de l’embargo sur les médicaments conte le peuple de Côte d’Ivoire. C’était une décision inique et cynique. En ce sens qu’on ne pouvait pas et ne devait pas imposer une telle mesure à un peuple à cause d’un seul individu (Laurent GBAGBO). Puisque celui-ci possédait une pharmacie à son domicile et pouvait obtenir ses médicaments par plusieurs moyens notamment à travers ses paires qui le soutenaient. Mais et le peuple ? Comment pouvait-il s’en procurer ? SARKOSY paye donc cash tous ces actes qu’il pensait bons. Le peuple français vient de le sanctionner en ne le reconduisant plus à la tête de la France parce que s’occupant plus de l’extérieur (qui ne le regarde pas en réalité) que de l’intérieur à savoir les problèmes des français.
Crises, monde, juristes,droit,foulent, pieds, querre, côte d ivoire, libyeSARKOSY prenait toutes ces décisions par le biais des organisations internationales comme l’OTAN, l’Union Européenne et l’ONU avec la complicité des autres pays occidentaux. Avec à leur tête les Etats Unis dirigée par un BARAK OBAMA, lui aussi avocat et donc juriste ! Qui s’est rendu complice de Nicolas SARKOZY en maltraitant ses frères noirs. Oubliant du coup d’où il est venu et surtout la souffrance de tout ce peuple noir à travers l’avilissant commerce de l’esclavage. OBAMA aurait –il eu la mémoire courte ? Ou a-t-il laissé faire SARKOSY ? La seconde hypothèse semble plus probable. Oui il a laissé faire au nom d’un certains nombres de principes de contrôle de pré-carrés où il ne faut pas gêner le « propriétaire ?». Agissant ainsi OBAMA a augmenté la souffrance de ses ancêtres. Lui par qui la prophétie de Martin Luther KING s’est accomplie (I have a dream : j’ai fait un rêve). Rêve dans lequel il entrevoyait la fin de la maltraitance du peuple noir, mieux à égale valeur que les blancs. Et même pourquoi pas un noir à la tête de la grande Amérique. Ce qui est fait depuis 2008. BARAK, fils d’immigré est président des Etats Unis d’Amérique. Ce fut le signe d’un grand espoir pour tous les peuples noirs et aussi de ceux qui sont épris de paix et de justice. Mais hélas ! Cet espoir s’est définitivement éloigné car nous mettons quiconque au défi de nous dire une seule action positive d’OBAMA envers l’Afrique si ce n’est qu’il a contribué à le diviser davantage (cas du Soudan ). . Tout le lobbying de JESSE Jackson sur la crise ivoirienne pour que la Maison Blanche, en particulier OBAMA aie une bonne lecture de la situation est resté vain et sans suite. GBAGBO a été humilié avec tout le mensonge mondial contre lui. « Ne jugez point afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous vous mesurez. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter la paille de ton œil, toi qui a une poutre dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère ». Dit, La BIBLE dans Mathieu 7 :1-5.
Dans la DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME en son article troisième, il est dit : «Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ». Comme comprendre qu’un chef d’Etat d’un autre pays à qui on n’a pas déclaré la guerre puisse se lever et venir bombarder l’autre dans sa résidence en y causant des morts pour un problème électoral ? Et ce malgré le rapport de force non comparable ! La France étant un pays développé (une super puissance) et la Côte d’Ivoire ou la Lybie, des pays sous-développés. SARKOSY devra un jour répondre à cette question.
Mesdames et Messieurs les juristes, il faut appliquer le droit dans toute sa dimension avec équité pour que la société aille pour le mieux !




22/10/2012

MESSAGE : NE MÉPRISE PAS TON DROIT!




Mathieu,Jacb ,Esau ,droit,mépriser

Lecture : Math 1 : 2
Généralités

Ce texte soumis à notre étude est tiré de l’Evangile selon Mathieu. C’est le premier livre du Nouveau Testament. Il a été écrit en environ l’an 50 AP JC et ce livre nous présente CHRIST comme le ROI. Que dire de son auteur ? Mathieu était l’un des apôtres du Seigneur JÉSUS. Il avait pour emploi percepteur d’impôts ou publicain au service du gouverneur romain (rappel de la position politique d’Israël, gouverné par Rome). A ce titre Mathieu était mal aimé parce que très embêtant pour les commerçants et les hommes d’affaires qui payaient l’impôt avec lui. Evidemment il volait ceux-ci. C’est dans cet état qu’il va rencontrer CHRIST qui va faire de lui son apôtre.
Mathieu est le seul à parler de « Trône de sa gloire » et c’est le seul des Évangiles où Jérusalem soit appelé « la ville sainte ». C’est l’Evangile du ROI et donc l’Evangile du Royaume.

Introduction

Dans ce premier chapitre, Mathieu nous fait la présentation du ROI en commençant par sa généalogie avant de finir sur le début de sa vie non sans transiter par sa naissance.
Qu’est ce qu’une généalogie ? C’est un dénombrement, c’est la liste des membres d’une famille.
Au plan scientifique, c’est la science qui a pour objet la recherche de l’origine et l’étude de la composition des familles. Dans la présentation de la famille de JC nous avons été attiré par quelque chose d’anormale à savoir qu’on cite ABRAHAM ensuite ISAAC puis JACOB, or celui-ci est jumeau et de surcroît le plus petit selon les Écritures. Pourquoi cela ? Qui est le plus grand ? Et qu’est-il devenu ?
C’est cette situation qui nous a inspiré le thème de notre étude : Ne Méprise pas ton droit ! Qu’est ce qu’un droit ? Pourquoi n’est-il pas bon de le mépriser ? Ou alors quelles sont les conséquences liées à cette attitude ?

I-Définition du droit- Différents types de droits

1°) Définition
Droit vient du mot latin directum qui signifie ce qui est juste
Le droit étant un mot à plusieurs connotations (plusieurs sens), il est bon de signaler que nous nous situons ici dans le contexte de « droits et devoirs » d’un individu en général et du chrétien en particulier.
Selon le petit Larousse, le droit est la faculté d’accomplir ou non quelque chose, d’exiger quelque chose d’autrui, en vertu des règles reconnues individuelles ou collectives, c’est un pouvoir, une autorisation. Exple ; on dit souvent qu’on n’a pas « le droit ou autorisation de » fumer en public ou au bureau, avoir des droits et devoirs, j’ai le droit de…
On pourrait donc dire ici de manière simplifiée que le « droit ou un droit », c’est ce qui nous revient, ce qui nous profite soit de manière naturelle (par héritage), soit de manière légale (selon la loi) ou selon des règles individuelles ou collectives. Exple ; acquérir quelque chose par la force, cas de la boxe. Il existe donc plusieurs types de droits.



2°) Cette liste n’est pas exhaustive. On a :

-les droits des hommes ; la déclaration universelle des droits de l’homme selon laquelle « tout individu quelque soit sa race son origine ou son rang social a le droit à la vie, tous les êtres humains sont égaux entre eux.
-le droit foncier ; concerne la loi sur la terre et son acquisition, tout ce qui peut y être mené comme activité ;
-le droit de propriété et l’héritage
-le droit d’aînesse ; pouvoir du plus grand.
Et c’est justement ce dont il est question dans notre étude.
Il est bon de remarquer ici qu’Esau qui est l’aîné des jumeaux n’est pas mentionné dans cette généalogie. Pourquoi ?
=Il a foulé aux pieds son droit d’aînesse. Gen 25 : 27-34
Comment ? Quelles sont les conséquences ?

II- Quelles sont les conséquences liées à une telle attitude ?

1°) Comment ESAU en est arrivé à là ? Avant de voir les conséquences à proprement parler, voyons comment Esau en est arrivé à là ? Lect Gen 25 : 24-34
=Il a échangé son droit d’aînesse contre un mets parce qu’il avait faim. Esau a banalisé l’acte. Alors que Jacob était au sérieux.
Il nous arrive aussi souvent de banaliser des choses importantes (au plan spirituel) face aux exigences de la chair pour en satisfaire les besoins ou les désirs. Et pourtant selon les Ecritures « la chair et les aliments seront détruits …) selon 1 COR 6 :13. Implicitement, celui qui nourrit l’âme vivra par la foi.
Remarques (sur le droit d’aînesse en Israël à cette époque). Certains avantages étaient liés au droit d’aînesse dans la tribu d’Israël ;
-le chef de famille exerçait l’office du sacrificateur ;
-la lignée d’ABRAHAM (Seth, Sem, Abraham Isaac et Jacob) bénéficiait de la promesse faite en EDEN : l’écrasement de Satan Gen 3-15; à savoir qu’ils sortiraient toujours vainqueurs des combats qu’ils livreraient tant qu’ils demeureraient dans les voies du Seigneur DIEU.
-En vertu du droit d’aînesse ESAU était l’héritier direct de la promesse de bénédiction faite ou accordée à ABRAHAM en Gen 12 :3. Mais il vendit son privilège pour une satisfaction charnelle. Sa naissance ne lui conférait qu’une priorité naturelle. DIEU n’a jamais laissé entendre qu’ESAU était désigné pour transmettre la bénédiction d’ABRAHAM. Soulignons que, quand bien même JACOB voyait le droit d’aînesse de manière charnelle, il faisait aussi une démonstration de foi dans son ambition d’obtenir ce droit. JACOB était conscient que s’il obtenait ce droit, il gagnerait quelque chose !




2°) Conséquences
Les conséquences sont non seulement physiques mais aussi spirituelles :
-physiquement on perd ce qui nous revenait, cas d’ESAU GEN 27 :39-40
Cela entraîne la pauvreté, le déshonneur, en quelque sorte la malédiction, Héb 16 :17
-spirituellement on est rayé du plan de DIEU. Il y a des principes dans la vie avec lesquels on ne s’amuse pas, entre autres : l’héritage, le droit foncier, le droit d’aînesse etc…A propos du droit foncier, les Ecritures déclarent que la terre ne se vend pas à perpétuité (pour toujours) selon Lév 25 :23. Et si d’aventure un parent a vendu une terre ou une propriété, son héritier ou un proche parent a le droit de rachat, c’est-à-dire qu’il peut racheter ce que le père a vendu s’il en a les moyens.
S’il n’a pas les moyens, il est obligé d’attendre le jubilé (50 ans) avant de reprendre ce que le père a vendu, Lev 25 :24-28.
Surtout que nous sommes plusieurs sur la terre, celui qui refuse de rentrer dans le plan de DIEU est automatiquement remplacé par quelqu’un d’autre selon la parole qui dit que « …si nous refusons de louer le Seigneur, il suscitera des pierres à notre place pour le faire… » C’est dire que JC peut transformer n’importe qui pour le mettre dans son plan pour avancer. Ici ESAU, l’aîné naturel n’a pas été mentionné dans l’arbre généalogique de JC et nulle part ailleurs si ce n’est dans Genèse, on ne parlera plus d’ESAU si ce n’est en mal et même le peuple qui est sorti de sa lignée sera ennemi à Israël, ce sont les Edomites venant d’Edom = Esau = Roux (Ex 15 :15).

CONCLUSION

ESAU a méprisé son droit d’aînesse pour de la nourriture, il a été retiré de la lignée du Seigneur JESUS. Tandis que JACOB y est entré par la foi. C’est cette foi que le chrétien doit avoir. Il nous arrive de nous comporter comme ESAU face au monde, faisons attention !!!
Chers frères et sœurs, le droit absolu qui nous revient quant à nous chrétiens, c’est celui du salut, eh oui nous avons droit au salut par la mort et la résurrection de JESUS CHRIST de Nazareth. C’est à un grand prix que nous l’obtenons, par le sang pur et sans tâche de JESUS CHRIST. En préférant donc les plaisirs du monde à savoir l’alcool, la cigarette, le sexe, les maquis et autres, l’occultisme, le fétichisme, la sorcellerie …nous méprisons le salut que le Seigneur nous offre et nous nous engageons ainsi résolument sur la voie de l’enfer.
Accordons donc de l’importance à ce qui nous revient, à ce que DIEU nous donne pour ne pas rater le tournant de notre vie avec le Seigneur.
A titre de comparaison, ESAU représente l’homme naturel, terrestre et charnel, (Héb12 :16-17) et dépourvu de foi. Tandis que JACOB est le prototype de l’homme qui marche selon la foi. Et cette foi lui a fait gagner beaucoup de choses : il a lutté par la foi avec quelqu’un à Ebénézer. Or rien ne présageait que cet homme avait une bénédiction pour lui mais par la foi JACOB lui dit qu’il ne le laisserait pas partir tant que celui-ci ne l’avait pas béni. C’est cela la foi ! Et JACOB deviendra plus tard le père de douze enfants, qui seront les douze tribus d’ISRAEL. AMEN.


26/08/2011

Ni les avocats ni le droit ne rendront la liberté à GBAGBO


Ni les Avocats ni le Droit ne rendront la liberté au président Gbagbo.docx

22:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avocats, droit, liberté, gbabgo