topblog Ivoire blogs

26/12/2013

HOMMAGE A GNOGBODJI POKOU




Hommage, Gngbodji, Pokou, footballeur,Dougroupalegnoa, GagnoaNOTRE « STAR » DU FOOTBALL VIENT A JAMAIS DE RANGER LES CRAMPONS. POUR UNE STAR, C’EST EN ETAIT UNE, FUT –IL A L’ECHELLE CANTONALE PACCOLO DE LA SOUS PREFECTURE DE DOUGROUPALEGNOA DANS LE DEPARTEMENT DE GAGNOA. GNOGBODJI POKOU POUR LES INTIMES ET SPORTIFS, ET A L’ETAT CIVIL GNAHOUA GNEGBODJI ANTOINE, LA CINQUANTAINE REVOLUE EST DECEDE EN FRANCE ASSIS DEVANT SA TELE. S’TAIT-IL SIGNALE MALADE AUX PARENTS AUPARAVANT ? « NON, A AUCUN MOMENT, JE N AI APPRIS QU’IL EST MALADE », NOUS REPONDIT GNAHOUA OKOU, SON FRERE AINE VIVANT EN FRANCE AVEC LUI. POKOU VIENT DE REJOINDRE SES ANCETRES CE SAMEDI 21 DECEMBRE 2013 DANS VILLAGE NATAL A DOROUBE (DOUGROUPALAGNOA).
UN FOOTBALLEUR NE !
LE SOBRIQUET « POKOU » N’EST CERTAINEMENT PAS ETRANGER AUX SPORTIFS IVOIRIENS. GNOGBODJI L’A HERITE DU CELEBRE FOOTBALLEUR LAURENT POKOU, L’HOMME D’ASMARA, VU QUE CE GARÇON AVAIT LES MEMES QUALITES TECHNIQUES QUE L’ANCIEN ELEPHANT. DE LA GENERATION DES YOUSSOUF FOFANA, IL ARRETA SES ETUDES EN CLASSE DE 3E POUR SE CONSACRER AU FOOTBALL. IL AVAIT TOUJOURS UNE TENUE DE SPORT SOUS SON UNIFORME KAKI DE SORTE QU’IL N’HESITAIT PAS A SE LANCER DANS N’IMPORTE MATCH QUI SE PRESENTAIT A LUI DANS LA GRANDE COMMUNE DE YOPOUGON OU IL ETAIT CONNU. A LUI SEUL, GNOGBODJI POKOU QUI AVAIT LE FOOT DANS LE SANG, POUVAIT CHANGER LA PHYSIONOMIE D’UN MATCH. POLYVALENT A SOUHAIT, IL SE SENTAIT PLUS A L’AISE AU POSTE D’AVANT CENTRE (10) POUR FAIRE MARQUER SON FRERE ET AMI RABE TAGRO DANS L’EQUIPE DU VILLAGE PENDANT LES GRANDES VACANCES. TECHNIQUE, ENDURANT ET PHYSIQUE, TOUT SE RETROUVAIT DANS CET ATHLETE HORS PAIRE DE PLUS DE 180 CENTIMETRES.
DES TALENTS GACHES
MALGRE SES GRANDES QUALITES DE FOOTBALLEUR, POKOU NE GOUTERA JAMAIS A LA JOIE DU PROFESSIONNALISME. IL N A MEME PAS PU JOUER LE CHAMPIONNAT NATIONAL. ET POURTANT CE NE SONT PAS LES CADRES CAPABLES DE L’AIDER QUI MANQUAIENT DANS LE VILLAGE. « IL AVAIT UN IMPORTANT TEST AVEC L’AFRICA SPORT ET UNE FOIS AU VILLAGE LA SEMAINE PRECEDANT CE CAPITAL RENDEZ-VOUS, IL N’EN REVIENDRA PLUS JAMAIS POUR Y VIEILLIR», ENTENDAIT-ON ÇA ET LA.
SA SŒUR AINEE QUI ETAIT DEJA EN FRANCE DANS LES ANNEES 70 SE SERA BATTUE COMME UN BEAU DIABLE POUR L’ENVOYER JOUER DANS UN CLUB DE L’HEXAGONE MAIS EN VAIN. « POKOU EST ALLE EN FRANCE MAIS A ETE RAPATRIE DES SON ARRIVEE A L’AEROPORT… », TEMOIGNE DOBE SYLVAIN, SON PLUS JEUNE COEQUIPIER DE L’EQUIPE DU VILLAGE. MAIS AU-DELA DE SON SEUL CAS, C’EST TOUTE UNE GENERATION DE TALENTUEUX FOOTBALLEURS (DE 1980 A 1995) QUI AURA PASSE SANS QU’UN SEUL N AILLE MONNAYER SON TALENT AILLEURS EN EUROPE. ET POURTANT CE NE SONT PAS DE GRANDS TALENTS QUI MANQUAIENT. C’ETAIT ENTRE AUTRES ADJI OTEME DIT BATOURE, LEG DJOUL, RABE TAGRO, KOUDOU DESIRE, BAZO, JO BLE (MARCO DE DOUGROU), KOUDOU DOBE (WOODITY KOUDOU), LA LISTE N’EST PAS EXHAUSTIVE.


MYSTERIEUSE MORT !
POKOU N’A PAS ETE MALADE. IL EST MORT ASSIS DANS SON FAUTEUIL REGARDANT LA TELEVISION. C’EST LA QUE L’A TROUVE SA CONJOINTE REVENANT DU TRAVAIL. C’EST TOUT CE QUE NOUS SAVONS.
« COMMENT QUELQU’UN QUI N’A PU BENEFICIER DE SON IMMENSE TALENT DE FOOTBALLEUR ET QUI PARTIT EN FRANCE SEULEMENT DANS LES ANNEES 2000 COMME AVENTURIER PEUT Y LAISSER LA VIE SANS AUCUN BIEN !? », S’INTERROGEONS-NOUS TOUJOURS.
HOMMAGE
PENDANT PRES ANS 15 ANNEES DE FOOTBALL, POKOU A MIS DU BAUME AU CŒUR DES RESSORTISSANTS DU VILLAGE ET MIEUX DU CANTON PACCOLO. IL SUFFISAIT QU’ON DISE QUE POKOU JOUE TEL OU TEL MATCH POUR QUE DES VILLAGES ENTIERS SE DEPLACENT POUR SUIVRE LE SPECTACLE, RIEN QUE LE SPECTACLE. PASSES A L’AVEUGLETTE, JEUX DE REINS, ACCELERATIONS ET FRAPPES SOURDES ARRACHAIENT DES OVATIONS AUX SPECTATEURS A CHAQUE FOIS QUE POKOU TOUCHAIT AU BALLON.
COMBIEN DE TROPHEES A –IL REMPORTE POUR LE VILLAGE ? DIFFICILE DE LES COMPTER ! JE ME SOUVIENS DE CETTE DEMI-FINALE EN 1983 CONTRE DOGBALILIE PENDANT LAQUELLE POKOU A MIS TOUT LE MONDE D’ACCORD SUR SON FOU TALENT. MIS A L’ECART LE JOUR DU MATCH, CAR DISAIT-ON : « IL EST SORTI DE LA MISE AU VERT SANS PERMISSION », ON FUT OBLIGE D’ALLER CHERCHER POKOU CAR DOROUBE ETAIT MENE PAR 1 BUT A 0 DEPUIS LA PREMIERE MI-TEMPS ET L’EQUIPE NE SE RETROUVAIT PAS DU TOUT. MAIS UNE FOIS LE « PHENOMENE » SUR LE TERRAIN, LE MATCH CHANGEA DE COULEUR. AU POSTE D’AVANT CENTRE POKOU FIT VOIR DE TOUTES LES COULEURS L’EQUIPE ADVERSE QUI S’INCLINA FINALEMENT SUR LE SCORE DE 2 A 1 EN NOTRE FAVEUR. POKOU ETAIT PORTE EN TRIOMPHE.
Hommage, Gngbodji, Pokou, footballeur,Dougroupalegnoa, GagnoaOUTRE LES QUALITES DE FOOTBALLEUR, POKOU ETAIT AUSSI TRES SYMPATHIQUE. LA JOIE, LA BONNE HUMEUR MAIS AUSSI LA BONNE NOURRITURE ETAIENT DU QUOTIDIEN DE POKOU.
POKOU ETAIT AUSSI TRES bon danseur. Il avait vraiment tout dans les jambes. Il pouvait exécuter tous les pas d’ALOUKOU, de GBEGBE ou de ZAGLOBI dès qu’une manif était organisée. Il l a même prouvé à plusieurs reprises en France.
Retrouve en paix tes ancêtres cher aîné !!!

Abraham RABE

20/11/2013

RACISME ET SPORT/CERTAINS FRANÇAIS DÉRAPENT TANDIS QUE D AUTRES D'ORIGINE AFRICAINE QUALIFIENT L'EQUIPE DE FOOT POUR LE MONDIAL !!!




france footaball.jpgL'équipe de football de France s'est qualifiée hier pour le mondial de 2014 au Brésil au détriment de celle de l'Ukraine. Mais le moins qu'on puisse dire est que les Français d'origine africaine ont fait montre de leurs qualités techniques et de leur sens patriotique. Ce sont entre autres SAKHO (le héro du match), Paul Pogba et Karim Benzema pour ne citer que ceux là. Et ce, malgré des critiques parfois acerbes frisant le racisme. Et pourtant c'est cette "légion française étrangère" qui honore au mieux les équipes nationales de ce pays.
Après l'épopée des Tigana, José Touré des années 80, Lilian Thuram marquera à jamais de son sceau l'équipe de football en inscrivant 2 précieux buts au cours de la finale du mondial contre le Brésil en 1998 en France. Le même Thuram répondait à l'ex président SARKOZY au sujet du comportement de certaines jeunes majoritairement noirs qu'il avait traité de racailles ;" je ne suis pas une racaille moi...". Une manière de dire " j'ai remporté pour la première fois la coupe du monde en marquant par 2 fois bien que je suis noir".
Aujourdui c'est au tour de Christiane Taubira, brillante femme juriste et actuelle ministre de la justice de France (et plus intelligente que plusieurs Français blancs) de subir la folie d'un journal la traitant de "singe". C'est à croire qu'il y a des gens de petite intelligence qui réfléchissent encore de la sorte en 2013. Pas étonnant lorsqu'on se rend compte que le nombre d'homosexuels ne va que grandissant dans ce pays.

21:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : racisme, sport, équipe, france, football

05/11/2013

SYNDICALISME- ISEF / LA DESILLUSION !



GREVE2.jpgLes Enseignants du secteur Education-Forma tion, à travers leurs différents syndicats, négociant avec le gouvernement d’alors dirigé en 2007 par SORO KIGBAFORI, premier ministre sous le PR Laurent LAURENT GBAGBO et actuel président de l’Assemblée Nationale ont obtenu sur papier (succinctement résumé);
-la révision et la correction de leur profil de carrière
-le réajustement et la réparation dans la chronologie des grades
-l’amélioration des conditions de travail par l’équipement en matériel didactique, de bureaux, de salles spécialisées pour le technique et professionnel
-la bonification indiciaire liées à ces réglages, et la conséquence financière y afférent
-le paiement des sommes dues par l’Etat à certains corps
Et ce, en présence des ministres de tutelle d’alors en occurrence M BLEU LAINE (débutées sous M AMANI NGUESSAN) pour l’Eduction Nationale, M DOSSO MOUSSA pour le Technique et Professionnel, M Hubert OULAI, ministre de la Fonction Publique et sans oublier le « tout puissant » ministre de l’Economie et des Finances M Charles DIBY KOFFI.
Mise en place de l’ISEF
L’ISEF Est l’Intersyndicale du Secteur Education-Formation, c’est le regroupement de presque la majorité des syndicats du secteur pour porter d’une seule voix tous ces acquis (sur papier) devant le nouveau pouvoir afin que la mise en œuvre soit effective. Mais à la surprise générale, M SORO MAMADOU ex Secrétaire du synesci (Syndicat National des Enseignants du Secondaire) et pourtant très en verve contre le pouvoir Laurent GBAGBO ne donne plus de la voix et refuse même de rentrer dans l’ISEF. On constatera plus tard qu’il est l’un des conseillers technique de la ministre KANDIA KAMARA. A ce titre il a pu convaincre certains syndicats de se mettre à l’écart de l’ISEF.
Malgré cette attitude qui frise l’abandon de la lutte, l’ISEF relance les négociations avec le gouvernement ALLASSANE OUATTRA qui entre temps BENECIE EFFECTIVEMENT de l’octroie du PPTE depuis le 27 juin 2011. Le ministre de l’économie et des finances M KOFFI DIBY, dans un jeu de verbes à peine voilé ne « reconnait » pas les accords. Et bonjour les grèves ! Son patron, le « ramène » à l’ordre en lui rappelant que « l’ETAT EST UNE CONTINUITE ».
Ce qui a été fait par les différents gouvernements
Le gouvernement du président GBAGBO a avec réalisme accepté le profil de carrière permettant aux Enseignants de progresser soit par reclassement, soit par concours professionnels (après un minimum de 3 ans de service) dans un autre grade. Mieux les 50% de l’incidence financière avec le rappel y afférent ont étés payés avec seulement moins de la moitié du pays qui travaillait effectivement pour l’Etat. Les Instituteurs ont pu obtenir une prime de logement de 35 000 F. Le paiement des 50% restants à compter du 1 novembre 2009 devraient être payés après l’octroi du PPTE. Après les premiers mouvements de grève largement suivis, 25% des 50%, soit la moitié de l’indice dû a été payée fin mars 2013, selon le calendrier du gouvernement . 2 milliards sur 4 dus aux Instituteurs ont étés payés par le gouvernement DUNCAN.
Ce qui n’a pas été fait
L’ISEF en multipliant les démarches arrache un calendrier de paiement à savoir paiement de 25% fin mars 2013 et le reste fin janvier 2014. Et le rappel partant du 1er novembre 2009 et les 2 milliards restants des ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE? Silence de cimetière !!! Pis, certaines sources bien introduites disent même que ce n’est plus à l’ordre du jour. Pis, les ponctions faites sur les salaires fin mars pour fait de grève n’ont pas étés reversées jusqu’à ce jour et ne le seront plus jamais à entendre d’autres. Par ailleurs, le pseudo comité de négociation entre les Enseignants et le pouvoir n’existe plus que de nom.
Le plus grand groupe des Formateurs redéployés au nord entre 2004 et 2007 n’ont toujours pas perçu leur prime d’incitation et la structure CNPRA (Comité National pour le Redéploiement de l’Administration, dissoute) n’ont jusque là pas perçu cette prime d’au moins 200 000 par fonctionnaire selon le grade.
Des camarades tels que YAVO (Educateur de son Etat), sont encore en prison.
Un mariage contre nature
Mais chose surprenante, le tout bouillant MESMIN COMOE au temps du pouvoir GBAGBO est devenu tout d’un coup « amorphe » et très modéré quant aux mouvements de grève lancés par l’ISEF. Un membre du BEN dira de lui « que ses positions étaient très et même trop modérées lors des rencontres de l’ISEF ». Lorsque son ami SORO MAMADOU, tonitruant sous l’ex pouvoir devenait « muet comme une carpe » parce qu’ayant réussi à se faire nommer le Conseiller le plus influant de dame KANDIA KAMARA, ministre de l’Education Nationale, délaissant et abandonnant leurs camarades Enseignants au plus fort de la lutte.
MESMIN COMOE qui devait lutter pour que l’Instituteur soit sortant du CAFOP perçoive son 1er salaire au plus tard 3 mois après sa prise de fonction est NOYE dans les flots du pouvoir pendant que ses camarades mutés après leur premier poste à Tingréla souffrent en ne percevant leur premier solde au plus tôt 2 ans après s’être embourbés dans des dettes avec les « margouillats » (spécialisés des prêts à usure). Mais le plus surprenant est ce « mariage » contracté à la MUGEFCI entre COMOE et SORO quand on sait que c’est ce dernier qui a tout mis en œuvre pour contrer les grèves de l’ISEF. Alors que le Chef de l’Etat était à un doigt de recevoir le Bureau Exécutif National (BEN) de l’ISEF, pour établir un chronogramme concret de paiement, on apprendra par les médias que le dernier mot d’ordre est levé !!! Pour quelle raison ?
LA BASE GROGNE !
Par ailleurs, des mesures draconiennes sont prises contre l’ISEF et leurs militants. Les précomptes sont supprimés, ce qui prive les syndicats de moyens minimums pour mener leurs activités. Et cela se constate aujourd’hui ; tout est bloqué. Mais grave, « L’ISEF nous a trahi », entendons-çà et là par les Enseignants dans leur grand ensemble qui ajoutent : « Tant que les ponctions n’ont pas été reversées, qu’on ne nous parle plus de grève encor moins de cotisations!».
APPEL
Que la direction de l’ISEF mette tout en œuvre pour se racheter au risque d’enterrer cette noble lutte visant à mettre les Enseignants de Côte d’Ivoire dans de bonnes conditions de vie et de travail pour le bonheur de nos jeunes frères apprenants.

14/10/2013

SOMMET DE L'UA/Non poursuites des chefs d’Etat en exercice par la CPI/Décision salutaire mais insuffisante!




3482661_3_3957_le-president-kenyan-uhuru-kenyatta-releve_5677d559e9b52a6c16c265e8c68bc45d.jpgLes chefs d'Etat de l'Union Africaine se sont réunis les 11 et 12 octobre à Addis Abebas. Et comme décision majeure:"la non poursuite des chefs d'Etat en exercice" devant la juridiction internationale qu'est la CPI (Cour Pénale Internationale).

DECISION SALUTAIRE

Ouf! Pourrions-nous déduire car pour la première fois, les Africains dans un élan d'Eveil des Consciences ont crié haut et fort leur ras-le bol une rencontre internationale africaine. Fatigués certainement de toujours murmurer et de grogner dans leur tréfonds !
Nous saluons cette décision qui annonce un autre:"I HAVE A DREAM" de Martin Luther KING. Car de prise de conscience en prise de conscience, génération après génération,il y aura certainement Renaissance et Développement pour que l'Afrique profite enfin de ses immenses richesses dont elle est spoliée depuis la colonisation.
Et comme conséquence, cette décision fera effet sur les cœurs même les plus incrédules et radicaux de certains des occidentaux. Qui à coup sûr rejoindront et soutiendront les Africains dans cette lutte pour l'indépendance totale.
Merci donc à tous ces chefs d'Etat et de gouvernement qui ont œuvré sans hypocrisie et trahison envers les siens!

MAIS DECISION INSUFFISANTE

Autant nous saluons cet ACTE courageux de nos vaillants africains présents tels MUGABE, YAHAYA DJAME, le premier ministre éthiopien, pour ne citer que ceux là, nous exprimer notre relative déception face à 3 cas de figures qui auraient pu faire objet de débat public. Ce sont dans l'ordre chronologique: la tuerie orchestrée par l'ex président français Jacques Chirac qui a fait massacrer (par son armée au 70 Ivoiriens AUX MAINS NUES) à l'hôtel Ivoire en novembre 2004 où nous y étions rassemblés, le meurtre gratuit du colonel KHADAFI le 20 octobre 2011 par l'autre ex d'état français NICOLAS SARKOZY, qui récidivera en faisant arrêter le PR LAURENT GBAGBO après que l'armée sarkozienne l'ait bombardé dans son domicile pendant 10 jours. Quelle humiliation des Africains et de l'Afrique?! ET POURTANT LA CPI NE LES POURSUIT PAS !!!
CES ACTES DES OCCIDENTAUX qui sont toujours de connivence devraient être dénoncés haut et fort à cette tribune de l'UA. Ce qui apparemment ne l'a pas été. Par peur ou par stratégie, en prélude à la prochaine décision concernant le PR GBAGBO !?
Il aurait fallu le dire à la tribune car pour le procès de GBAGBO, nous sommes préparés à tout comme on le dit dans le langage populaire en Côte d'Ivoire: " Cabri mort n'a pas peur de couteau".

Abraham Laboriel


18:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

10/10/2013

ALERTE/ GRAVE ACCIDENT DE LA CIRCULATION SUR LE TRONCON DE LA CARENA



Accident.jpgLa circulation est au ralenti dès l’entame de l’axe SANCTUAIRE MARIALE-CARENA très tôt ce jeudi matin du 10 octobre depuis 6 heures lorsque nous y arrivions. Et pour cause, un accident venait de se produire entre un taxi compteur et un autre véhicule FIAT de type fourgonnette.
Photo-0156_e1.jpgSur l’image prise depuis le mobile, on se demande comment les 2 véhicules ont pu se retrouver nez à nez contre le poteau électrique situé sur le trottoir séparant les 2 voies ? Pis le poteau électrique a été arraché. Quant aux voitures, les devantures sont totalement broyées tandis que leurs trains arrière se retrouvent sur les chaussées. Ce qui crée l’embouteillage de ce matin. Les agents des forces de l’ordre étaient à pied d’œuvre pour libérer la circulation en entendant les résultats des constats.
Prudence donc aux usagers qui empruntent la voie de la CARENA !!!