topblog Ivoire blogs

14/10/2013

SOMMET DE L'UA/Non poursuites des chefs d’Etat en exercice par la CPI/Décision salutaire mais insuffisante!




3482661_3_3957_le-president-kenyan-uhuru-kenyatta-releve_5677d559e9b52a6c16c265e8c68bc45d.jpgLes chefs d'Etat de l'Union Africaine se sont réunis les 11 et 12 octobre à Addis Abebas. Et comme décision majeure:"la non poursuite des chefs d'Etat en exercice" devant la juridiction internationale qu'est la CPI (Cour Pénale Internationale).

DECISION SALUTAIRE

Ouf! Pourrions-nous déduire car pour la première fois, les Africains dans un élan d'Eveil des Consciences ont crié haut et fort leur ras-le bol une rencontre internationale africaine. Fatigués certainement de toujours murmurer et de grogner dans leur tréfonds !
Nous saluons cette décision qui annonce un autre:"I HAVE A DREAM" de Martin Luther KING. Car de prise de conscience en prise de conscience, génération après génération,il y aura certainement Renaissance et Développement pour que l'Afrique profite enfin de ses immenses richesses dont elle est spoliée depuis la colonisation.
Et comme conséquence, cette décision fera effet sur les cœurs même les plus incrédules et radicaux de certains des occidentaux. Qui à coup sûr rejoindront et soutiendront les Africains dans cette lutte pour l'indépendance totale.
Merci donc à tous ces chefs d'Etat et de gouvernement qui ont œuvré sans hypocrisie et trahison envers les siens!

MAIS DECISION INSUFFISANTE

Autant nous saluons cet ACTE courageux de nos vaillants africains présents tels MUGABE, YAHAYA DJAME, le premier ministre éthiopien, pour ne citer que ceux là, nous exprimer notre relative déception face à 3 cas de figures qui auraient pu faire objet de débat public. Ce sont dans l'ordre chronologique: la tuerie orchestrée par l'ex président français Jacques Chirac qui a fait massacrer (par son armée au 70 Ivoiriens AUX MAINS NUES) à l'hôtel Ivoire en novembre 2004 où nous y étions rassemblés, le meurtre gratuit du colonel KHADAFI le 20 octobre 2011 par l'autre ex d'état français NICOLAS SARKOZY, qui récidivera en faisant arrêter le PR LAURENT GBAGBO après que l'armée sarkozienne l'ait bombardé dans son domicile pendant 10 jours. Quelle humiliation des Africains et de l'Afrique?! ET POURTANT LA CPI NE LES POURSUIT PAS !!!
CES ACTES DES OCCIDENTAUX qui sont toujours de connivence devraient être dénoncés haut et fort à cette tribune de l'UA. Ce qui apparemment ne l'a pas été. Par peur ou par stratégie, en prélude à la prochaine décision concernant le PR GBAGBO !?
Il aurait fallu le dire à la tribune car pour le procès de GBAGBO, nous sommes préparés à tout comme on le dit dans le langage populaire en Côte d'Ivoire: " Cabri mort n'a pas peur de couteau".

Abraham Laboriel


18:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.