topblog Ivoire blogs

29/04/2013

MIRACLE/ 2 FILLETTES RESSUSCITENT APRES 2 SEMAINES EN TERRE



259884_10151276236042369_1438162776_n.jpgUn homme musulman en Egypte a tué sa
femme parce qu'elle lisait la
Bible et l'a enterrée avec
leur bébé infantile et une fille de 8 ans. Les filles étaient enterrées vivantes! Il a ensuite signalé à
la police qu'un oncle a tué les enfants. 15 jours plus tard, un autre membre de famille est décédé.

Quand ils sont allés l'enterrer, ils trouvèrent les 2 petites filles au dessous du sable VIVANTES! Le
pays est indigné par l'incident, et l'homme sera
exécuté ..
La plus âgée était demandé comment elle avait survécu et elle a dit: - "Un homme portant
des vêtements blancs brillant, avec des blessures saignantes dans ses mains, venait tous les
jours nous nourrir.

Il a réveillé ma maman pour qu'elle puisse allaiter ma sœur, dit-elle. Elle était interrogé sur la Tele nationale Egyptienne, par une femme musulmane prévalue présentatrice de nouvelles.

Elle a dit sur la Tele Nationale: "Ce n'était autre que
Jésus, parce que personne d'autre n'a des choses comme ça! " Les musulmans croient qu'Isa (Jésus) pourrait le faire, mais les
blessures signifient qu'Il était vraiment
crucifié, et il est clair aussi qu'
Il est vivant! Mais, il est également clair que
l'enfant ne pouvait pas faire une
histoire de ce genre, et il n'existe aucun moyen
ces enfants auraient pu survivre
sans un vrai miracle.


Les dirigeants musulmans vont avoir un temps dur
de trouver ce qu'il faut faire avec cela, et la popularité du Film Passion du Christ n'aide pas! Avec Egypte au centre des médias et de l'éducation au Moyen-Orient, vous pouvez être sûrs que ce sera l'histoire se propager.

Christ est toujours entrain de tourner le
monde à l'envers! S'il vous plaît, partager cette
histoire.

Le Seigneur dit: «Je bénirai la personne qui met sa
confiance en moi. Jérémie 17 S'il vous plaît, envoyer-la à tous vos amis sur votre liste et Dieu
vous récompensera abondamment!

Marc 8:38 qui dit: «C'est pourquoi quiconque aura honte de Moi et mes mots dans cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura également honte de lui, quand il viendra
dans la gloire de son Père avec les saints anges ».

Ne vous inquiétez pas si ceux a qui vous l'avez
envoyé répondront n'importe quoi avec ce message, il suffit de remplir votre part et de secouer votre poussière! ....... Jésus vous aime!

Can cadets 2013: les éléphanteaux de Côte d’Ivoire champions d’Afrique! BAVO!




elephant(4).jpgL’équipe nationale cadette de Côte d’Ivoire a remporté samedi à Marrakech au Maroc, sa première Coupe d’Afrique des Nations de football des moins de 17 ans, en battant son homologue du Nigéria 5 tirs à 4, après un score de (1-1) à l’issue du temps réglementaire de la finale de la 10ème édition de cette compétition.

A l’entame du match, les Nigérians ont ouvert le score à la 8e minute par Prince Omego grâce à une reprise de volée. Les ivoiriens qui se montrent plus combattifs égalisent à la 27e minute, sur un long coup franc, transformé par Chris Bédia.

Les deux équipes regagnent les vestiaires sur ce score de parité avec un net avantage pour les ivoiriens, pusse que les Nigerians jouent à dix contre onze après une expulsion.

A la reprise, aucune des deux équipes ne parvient à corser le score jusqu’à la fin du temps réglementaire, en dépit de multiples occasions.

C’est lors de la séance des tirs au but que la Côte d’Ivoire prend le dessus après une frappe de Chidiebere Nwakali stoppée par le portier ivoirien. L’explosion de joie intervient du côté de la Côte d’Ivoire quand, Dogbolé Niangbo inscrit le tir décisif. Score finale (5-4).

Les joueurs ivoiriens entrainés par le coach Ibrahim Kamara, sont ainsi sacrés champions d’Afrique, après une troisième place décrochée en 2005. Le Nigeria perd son titre conquis, il y a deux ans.

La Côte d’Ivoire et le Nigeria, les deux finalistes de cette CAN étaient déjà qualifiés pour la Coupe du monde des moins de 17 ans qui aura lieu du 17 octobre au 8 novembre 2013 aux Emirats Arabes Unis. La Tunisie et le Maroc sont également qualifiés pour cette compétition.

En match de classement, les Tunisiens ont battu les Marocains aux tirs au but (11-10) après le temps réglementaire soldé également par un score de parité (1-1), s’offrant la médaille de bronze.
AFP

18/04/2013

ISEF/MOTION DE PROTESTATION




18-04-2013
ISEF.jpg
Vu la loi 2000-513 du 1er août 2000 portant constitution de la République de Côte d’Ivoire en son article 18 qui consacre le droit syndical et le droit de grève aux Travailleurs des secteurs public et privé ;

Vu la loi 92-570 du 11 septembre 1992 portant statut général de la Fonction Publique et la loi 95-12 du 15 janvier 1995 portant Code du travail ;

Vu le protocole d’accord du 02 décembre 2009 entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et les syndicats des enseignants;

Vu les engagements de l’Etat contenu dans ledit accord qui stipule d’une part que les 50% restant des effets financiers du reclassement et de la bonification indiciaire devaient être payés dès l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, et d’autre part que le stock des arriérés dus depuis novembre 2009 doit être payé selon les disponibilités de l’Etat ;

Vu le mutisme du gouvernement devant les nobles revendications des enseignants regroupés au sein de l’ISEF ;

Considérant qu’en pareille circonstance le gouvernement est dans l’obligation d’engager des discussions franches avec l’ISEF;

Considérant que le gouvernement a choisi la voie de la répression au lieu de rechercher des solutions consensuelles aux préoccupations posées ;Les enseignons de Côte d’Ivoire :

- Dénoncent avec la dernière énergie les agissements barbares et contre-productifs du gouvernement ;
- Exigent du gouvernement le règlement définitif des problèmes soulevés par les enseignants regroupés au sein de l’ISEF. Il s’agit:

1. Du paiement des 25% restant des effets financiers de la bonification indiciaire;

2. Du paiement des 25% restant des effets financiers du reclassement des conseillers du préscolaire, du primaire et des enseignants du secondaire général, technique, professionnel et assimilés ;

3. Du paiement de la dernière tranche du rappel de CAP des sessions 1988 à 1992 d’un montant de quatre (04) milliards ;

4.Du paiement des arriérés de l’indemnité contributive aux logements des instituteurs ;

5. Du paiement des arriérés des effets financiers de la bonification indiciaire des instituteurs ;

6. Du paiement des arriérés des effets financiers du reclassement des conseillers du préscolaire, du primaire et des enseignants du secondaire général, technique, professionnel et assimilés ;

7. Du reversement immédiat des ponctions faites en pleine négociation sur les salaires des enseignants en mars 2013;

8. Du reversement immédiat des cotisations des organisations syndicales ;

9. De la levée de la suspension des précomptes au profit des organisations syndicales ;

10.De l’arrêt immédiat des mutations arbitraires et autres sanctions et menaces à l’encontre des enseignants syndicalistes;

11.De l’arrêt des poursuites judiciaires et la levée des condamnations des enseignants
syndicalistes ;

Fait à Abidjan, le 18 Avril 2013

Pour l’ISEF

Le Président

BLI BLE David
Secrétaire Général de la CEEPPCI

18/04/2013
COMMUNIQUE ISEF N°002

Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes font état d’une rencontre entre la direction de l’ISEF et le Président de la République de Côte d’Ivoire.

La Direction de l’ISEF tient à affirmer qu’il n’en est rien.

Toutefois, la Direction de l’ISEF porte à la connaissance de tous les enseignants de côte d’Ivoire, l’opinion nationale et internationale que le Gouvernement, après avoir lamentablement échoué dans sa répression tous azimuts (confiscation et suspension des cotisations syndicales, ponctions salariales, arrestations arbitraires et condamnations des enseignants, militarisation des établissements scolaires et toute autre forme d’intimidations orchestrées par les Préfets, Sous-préfets, IGEN, DREN, Chefs d’Etablissement et IEP), distille dans le corps social des rumeurs qui s’inscrivent dans une stratégie de démobilisation des Enseignants en lutte.

D’ailleurs, le camarade OUSSOU Jules, Coordonnateur ISEF DALOA a été arrêté et est détenu à la Brigade de Gendarmerie de DALOA.

De même dans cette logique répressive, des informations concordantes font état de ce que des ponctions sur les salaires du mois d’avril seraient déjà programmées.

Face à toutes ces manœuvres, l’ISEF, tout en félicitant les Enseignants pour leur mobilisation sans faille, demande :

- De demeurer mobilisés et vigilants ;
- D’être exclusivement à l’écoute de la Direction ;
- De ne point céder aux menaces et intimidations d’où qu’elles viennent.

Camarades, il n’y a plus de raison de s’arrêter car les ponctions du mois d’avril sont déjà programmées.


CAMARADES, SEULS CEUX QUI LUTTENT GAGNENT.


Fait à Abidjan, le 17 avril 2013


Pour l’ISEF
Le Président
BLI BLE David

16/04/2013

ISEF/POINT DE LA GREVE DU LUNDI 15 AVRIL 2013



Education, grève,Enseignants,élèves,La grève déclenchée par les Enseignants de Côte d'Ivoire regroupée au sein de l'Intersyndicale du Secteur Education-Formation (ISEF) depuis le 8 avril 2013 se poursuit. Et elle a même atteint un degré supérieur avec l'entrée en scène des élèves qui demandent au gouvernement de régler au plus tôt le problème de leur s encadreurs pour qu'ils reprennent les cours. Mais le point culminant de la journée d'hier aura été ce rassemblement à la Tour D au Plateau où un millier d'élèves réclamaient la démission de Dame KANDIA. Visiblement ce fut un véritable camouflet pour la toute bouillante ministre de l'Education Nationale.
Quelques statistiques se suivi de la grève donnés par BLI BLE DAVID, SG de la CEEPPCI (un syndicat du primaire) et actuel président de l'ISEF:
-Enseignement Primaire : 100 %
-Enseignement Technique et Professionnel: 100%
-Secondaire Général :80%
-CAFOP: 100%
Soit un taux moyen de suivi de 96% au plan national.
Education, grève,Enseignants,élèves,Par ailleurs les épreuves physiques (EPS) ont été boycottés. Et plusieurs villes ont connu des manifestations d'élèves avec souvent affrontement avec les forces de l'ordre. Ce sont entre autres:Abidjan Plateau, Yopougon, Agboville (où le SG ABONGA a animé un grand meeting sécurisé par les élèves eux-mêmes), Bouaflé, Soubré...
On note également des arrestations d'Enseignants: le SG de l'UDENCI, professeur au Lycée Moderne de Gagnoa et membre de la coordination de l'ISEF et le SG du Lycée Moderne Amondji au 220 Logements à Adjamé.

15/04/2013

LERTE-ALERTE-ALERTE/ LES ELEVES DE COTE D IVOIRE RECLAMENT LE DEPART DE KANDIA A LA CITE ADMINISTRAVE




Grève, élève, demande, départ, KANDIAL'école ivoirienne est en ébullition. Voici bientôt 2 semaines que les Enseignants ont lancé l 'opération "Salaire coupé-travail coupé". Et cette grève suivie à 90% donne l insomnie à Dame KANDIA dont les soucis viennent d'être augmenté par les élèves eux aussi fatigués par les grèves. Ceux_ci manifestent en ce moment même à la cité administrative à Abidjan Plateau. Ils semblent demandr que leurs encadreurs (les enseignants) soient mis dans de bonnes conditions pour mieux les former.
Pis ils demandent illico le départ leur ministre de tutelle. Affaire à suivre!

14:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grève, élève, demande, départ, kandia