topblog Ivoire blogs

30/01/2013

EDUCATION NATIONALE/La grève de l'ISEF aura lieu !


grève,ISEF,enseignants,parents d'élèves,Les enseignants ont déposé leur préavis de grève auprès des différents ministères de tutelle avec ampliation à la Primature et à la Présidence de la République depuis le 22 janvier 2013.La grève annoncée se tiendra du 4 au 15 février 2013.
Les discussions engagées par le gouvernement et menées par les têtes couronnées, les religieux et les parents d'élèves n'ont pas abouti. Et pourtant les enseignants avaient montré leur bonne fois en acceptant de suspendre leur mot d'ordre qui devait préalablement prendre effet à compter du 7 janvier dernier.
Pour rappel,sachez que les enseignants réclament le paiement effectif de l'effet financier consécutif au nouveau profil de carrière depuis le 1 novembre 2009. La première partie (50%) avait été payée par le gouvernement du PR Laurent GBAGBO. Les 50 % restants ont été conditionnées à l'octroie du PPTE. Celui-ci a été obtenu le 27 juin 2012 mais le gouvernement actuel ne reconnaît pas les arriérés et ne parle que du paiement de 25% de l indice restant.
Le front social rentre donc en ébullition, avec les médecins qui projettent rentre aussi en grève le 4 février

29/01/2013

PISTES VILLAGEOISES : LE CALVAIRE DES POPULATIONS RURALES



DSC_0000040.jpg
« Le développement de ce pays repose sur l’agriculture » a-t-on coutume d’entendre en Côte d’Ivoire depuis les temps du père de la nation (Feu Félix Houphouët Boigny). Mais force est de constater que les vrais acteurs que sont les paysans sinon les braves paysans sont encore en marge de ce développement. Car leurs besoins en eau potable, en électricité, en soins sont de plus en plus énormes les uns que les autres vu le taux de croissance de la population. Pis l’accès aux différents villages du pays est un vrai parcours de combattant. Vous vous rappelez certainement ce titre récurrent de cette dictée des classes de CM « Un voyage difficile » ! Plusieurs sont ceux qui revivent cette dictée en empruntant la route du village.
DSC_0000039.jpg
Nos multiples voyages à l’intérieur du pays nous ont permis de découvrir le quotidien des populations surtout en matière de voiries. Sur ces routes, tout y est ; dos d’âne, nids de poules, crevasses, ponts en planches, etc. Et pourtant « La route précède le développement », dit on souvent ! C’est dire que tant qu’il n’aura pas de route et de bonnes routes, les populations qui souffrent ne verront jamais ce développement dont il est question.
DSC_0000041.jpg
Ce mauvais état des routes n’est pas sans conséquences ! Outre les pannes qui se multiplient (ce qui cause un manque à gagner pour les transporteurs), il y a aussi les graves accidents provoquant d’énormes pertes en vies humaines compte tenu des longs retards accusés pour secourir les accidentés. Le coup du transport (voyageurs et marchandises) sort les yeux de la tête. En exemple précis, les populations du village de DOUGROUPALEGNOA, à seulement 15 KM de GAGNOA paient 1000 F CFA pour se rendre en ville. Et cette distance se parcourt en 1 heure. « Ici encore c’est mieux, témoigne le vieux ZADI, car les véhicules se rendant dans les villages de Sassandra sont obligés par moment de venir passer par là. La voie de Gueyo étant impraticable ». Les produits des récoltes pourrissent souvent dans les champs par manque de moyens de transport. S’ils ont pu en être sortis, le consommateur final ne peut s’en procurer selon ses moyens vu le coût exorbitant
Il faut donc à défaut de bitumer ces voies, refaire le profilage régulier pour le bonheur de populations.
DSC_0000038.jpg
DSC_0000058.jpg

11/01/2013

YAKRO/Le CAFOP supérieur se meurt !



Yakro,CAFOP Supérieur,murs,électricité,plomberieEn marge du Congrès du SYNECECI (Syndicat National des Educateurs et Conseillers d’Education de Côte d’Ivoire), il nous a été donné de faire un tour d’horizon du CAFOP supérieur de la région des lacs. Situé à une dizaine de kilomètres du centre ville (Yamoussoukro) et donc loin de tous les bruits de maquis et de véhicules, le CAFOP est un lieu indiqué pour étudier tranquillement. Yakro,CAFOP Supérieur,murs,électricité,plomberie
Mais vue de près, le constat es amer. La bâtisse a perdu son lustre d’antan. Et cette école supérieure des Instituteurs, construite dans un style universitaire faisait la fierté de la ville et de toute la région.
Le manque d’entretien est tout de suite remarqué sur les murs à la peinture dégradée et atteinte par la moisissure. Les vitres de plusieurs bâtiments n’existent plus quand d’autres sont envahis par de hautes herbes dans lesquelles peuvent s’effectuer des battues pour dénicher des rongeurs.Yakro,CAFOP Supérieur,murs,électricité,plomberie
La nuit, l’école est mal éclairée car plusieurs ampoules n’ont jamais été remplacées. Même la grande salle au style amphithéâtre abritant les grandes rencontres n’est pas épargnée, l’éclairage y fait défaut. Ce qui a obligé les délégués au congrès de mettre fin aux travaux à partir d’une certaine heure. Yakro,CAFOP Supérieur,murs,électricité,plomberie
Des salles de classe aux dortoirs, c’est le même constat. Si ce n’est un problème de plomberie, c’est celui de l’électrification. Conséquence ; des chambres, voire des bâtiments entiers restent inoccupés quant à l’opposé des étudiants partagent à 2 des chambres individuelles.Yakro,CAFOP Supérieur,murs,électricité,plomberie
Un SOS est lancé à l’endroit et des autorités municipales et du ministère de l’Education National pour rénover cet établissement que nous a laissé le Père fondateur, le Président Félix Houphouët Boigny.

09/01/2013

Ballon d'Or: un 4e sacre historique pour Messi




messi-or.jpgLe 08/01/2013 - 08:39

Le 08 janvier 2013 par AFP - Messi sacré pour la 4e fois.

A nouveau élu Ballon d'Or lundi à Zürich, l'Argentin Lionel Messi n'en finit plus de faire parler de lui: à 25 ans, il est devenu le premier joueur de l'histoire à recevoir quatre fois cette récompense, se convertissant en mythe encore en activité du ballon rond.
Le petit meneur du jeu du Barça dame ainsi le pion à des légendes comme Platini, Cruyff ou Van Basten - qui totalisent chacun trois Ballons d'Or - mais semble prendre cette prouesse avec un naturel déconcertant. Tel est Messi: là où d'autres se gargarisent de commentaires, "el Diez" laisse le ballon parler à sa place.
Lundi, le sacre de l'ogre argentin au détriment de son éternel rival du Real Madrid Cristiano Ronaldo et de son complice blaugrana Andrés Iniesta n'a pas fait un pli: autant son élection en 2010 avait été contestable face à un Xavi tout juste couronné champion du monde, autant - avec 91 buts inscrits en 2012 - il était quasiment impossible de lui dénigrer le prestigieux prix cette fois-ci.
Ces 91 buts enfilés comme des perles par la "Pulga" (la puce) ont condamné aux oubliettes le précédent record de l'Allemand Gerd Müller, qui avait lui signé 85 réalisations en 1972 - une autre époque.
Cette meilleure marque vient s'ajouter aux 50 buts atteints en 2011-2012 par Messi, record absolu dans l'histoire de la Liga. Ou encore au titre de meilleur buteur de l'histoire du Barça, qu'il avait déjà décroché la saison dernière, dépassant l'attaquant des années 1940-1950 César Rodriguez.
Mais si ces records donnent le frisson à tous les amoureux du football, ils ont la particularité de n'émouvoir guère leur auteur. A chaque meilleure marque effacée des tablettes, l'Argentin n'a de cesse de le répéter: il joue pour les titres, pas pour les trophées individuels.
Compte tenu de sa personnalité assez discrète, voire effacée, cette attitude pourrait passer pour un manque de caractère, mais il n'en est rien: il ne s'agit pas ici d'une marque de fausse modestie, mais d'un credo, affirmé et réaffirmé par la Pulga.
Heureux sur un terrain comme un enfant dans une cour de récréation, conjuguant le football au pluriel, celui qui disait au début de sa carrière "parler au ballon" ne joue ni pour les trophées, ni même pour les titres: il joue pour l'amour du jeu.
D'ailleurs, ceux qui le connaissent le mieux, comme son entraîneur au Barça Tito Vilanova, ne disent pas autre chose.
"La grande qualité de Leo, c'est qu'il continue de jouer comme il jouait en cadets", expliquait récemment "Tito", qui, même s'il n'a pris en main l'équipe première qu'à partir de cette saison, entraînait déjà "el Diez" à 15 ans, en même temps que Fabregas et Piqué.
"Il était déjà très bon à l'époque, et il n'y a pas besoin d'être entraîneur pour dire cela. Je me régalais déjà à le voir jouer à 15 ans et je continue maintenant", poursuit Vilanova.
Même son de cloche du côté de Javier Mascherano, compagnon de Messi au Barça et partenaire de l'Argentin en sélection.
"Il joue avant tout contre lui-même, expliquait il y a peu le défenseur albiceleste à "El Pais". Il ressemble plus à un joueur de golf qu'à un joueur de foot parce que chaque jour, il veut faire baisser son handicap".
Quand Messi dribble ses adversaires, il se mesure donc avant tout à lui-même, là où un Ronaldo, plus étudié, plus soucieux de son image, joue avant tout pour la galerie.
Ronaldo l'athlète contre Messi l'esthète, Cristiano le soliste contre Leo le virtuose: l'antagonisme est toujours d'actualité. Sur le plan de la personnalité, l'Argentin est aussi resté égal à lui-même, timide et taiseux, bien qu'il ait pris davantage d'épaisseur au sein du vestiaire barcelonais.
Pour preuve, alors que le feu follet blaugrana exprimait encore il n'y a pas si longtemps ses brouilles en ne passant pas le ballon aux partenaires avec lesquels il était fâché, désormais il met ses colères en mots. David Villa doit ainsi se souvenir de la soufflante que lui avait passée l'Argentin contre Grenade en septembre sous prétexte qu'"El Guaje" ne lui avait pas donné le ballon dans le bon tempo.
Pour le reste, "la Pulga" n'a pas changé. Même la naissance de son premier enfant, Thiago, en novembre dernier, ne semble avoir grippé à aucun moment sa verve footballistique. Au contraire, avec 40% des buts du Barça inscrits par Messi en 2012-2013, elle l'aurait même plutôt augmentée. Il faut dire qu'en matière d'enfance de l'art, le petit meneur de jeu est dans son élément.

AFP

05/01/2013

DERNIRE HEURE : LA GREVE ILLIMITEE DES ENSEIGNANTS REPORTEE !




DSC_0000082.jpgLa grève projetée par l’ISEF (Intersyndicale du Secteur Education Formation) pour le 14 janvier 2013 vient d être reportée au 04 février. Et ce suite aux différentes rencontres initiées par le gouvernement avec comme pour médiateurs l’ensemble des chefs religieux et coutumiers. Ces derniers, après plus d’une rencontre avec le bureau national du groupement des syndicats de l’Education Formation ont fini par obtenir « gain de cause » car les enseignants ont « accepté » de différer leur mouvement de 3 semaines. Pour 2 raisons, selon un des responsables du syndicat : « montrer que l’objectif des enseignants n’est pas de bloquer coûte que coûte l’école comme tente de le faire croire une certaine presse d’une part et d’autre part rappeler au gouvernement que l’Etat est une continuité et donc celui-ci se doit de respecter ses engagements vis-à-vis de ses valeureux travailleurs que sont les enseignants ».
Les enseignants donnent ainsi le temps au gouvernement de se racheter à la fin du mois de janvier. En espérant que leur solde sera bonifié à cette date.