topblog Ivoire blogs

22/09/2012

LOURD BILAN DES ATTAQUES ARMÉES CONTRE LE RÉGIME: 3 morts A PORT BOUËT hier ET 5 FRCI TUES A NOE. DES ARMES ET DES MUNITIONS EMPORTÉES


commissariat.jpgLe commissariat de police du 33e arrondissement de Port Bouët derrière Wharf.
Publié le vendredi 21 septembre 2012 | IVOIREBUSINESS – Hier à Abidjan-Port Bouet entre 21h et 23h (locales et GMT), trois personnes ont été tuées au cours de l’attaque de deux commissariats de police et d’un poste de gendarmerie par le commando invisible aussi

appelé commando beinguiste. Parmi eux, un civil et deux soldats FRCI. Les combattants armés non identifiés ont réussi à prendre la fuite après s’être rendu maître d’un important stock d’armes de guerre et de munitions appartenant aux FRCI.
Mais le ministre de la défense Koffi koffi Paul parle vaguement de trois personnes tuées dans une opération dont le but de s`emparer des armes entreposées dans les commissariats et la gendarmerie.

Tôt ce matin à Noé, localité située à environ 170 km d`Abidjan à l’EST d’Abidjan, à la frontière avec le Ghana, les FRCI ont encore subi de lourdes pertes par le commando beinguiste ou commando invisible, ce qui a obligé le gouvernement à fermer la frontière entre les deux pays dans cette zone très stratégique.
Cinq soldats FRCI ont été tués selon nos sources jointes sur place, et un important lot d’armes de guerre et de munitions a été emporté par les combattants armés non identifiés. Par ailleurs, autant membre du commando n’a été arrêté, lequel a réussi à s’enfuir dans la forêt.
En outre, Le commando invisible ou commando beinguiste lourdement armé ne venait nullement du Ghana.

Mais le gouvernement ivoirien parle lui de « quatre assaillants venus du Ghana tués et cinq personnes arrêtées lors des combats, et d’une situation désormais sous contrôle avec fermeture de la frontière".

Amangoua Jonas, correspondant au Ghana, avec une source crédible jointe sur place

Les commentaires sont fermés.