topblog Ivoire blogs

25/06/2012

L’oiseau-lyre, champion des imitateurs


oiseau.jpg


Un oiseau lyre photographié à Victoria en Australie (Crédits : Fir0002)

Publiant leur étude dans la revue Animal Behaviour, des chercheurs australiens ont démontré expérimentalement les dons d’imitation de l’oiseau-lyre, qui réussit à simuler presqu’à la perfection le chant d’autres espèces d’oiseaux.

Au cours de la saison de reproduction, l’oiseau-lyre mâle imite le chant de 20 à 25 autres espèces de volatiles. Un talent non inné, qu’il acquiert et perfectionne tout au long de sa vie. Pour évaluer la qualité de ses imitations, Anastasia Dalziell, du Collège de médecine et de biologie environnementale de l’Université nationale australienne, a procédé à quelques expériences. Elle a enregistré des oiseaux-lyres en train d’imiter les vocalisations du pitohui gris (Colluricincla harmonica), un oiseau abondant en Australie. Des sons à partir desquels la chercheuse a réalisé une analyse acoustique.

Elle a fait une découverte particulièrement intéressante. "Nous avons constaté que les oiseaux-lyres reproduisaient fidèlement la structure des chants du pitohui, mais chantaient une version abrégée contenant moins de notes répétées. Cela signifie que les oiseaux-lyres peuvent démontrer à la fois la précision et la polyvalence de leurs imitations dans un court laps de temps", a expliqué Anastasia Dalziell citée par Sci-News. Mais celle-ci ne comptait pas en rester là. "Nous voulions aussi demander à un ‘expert’ [de se prononcer sur] le degré de précision de l’imitation de l’oiseau-lyre", a t-elle ajouté.

Celle-ci a donc décidé de diffuser ces imitations à de véritables pitohuis. Elle a alors constaté que ces derniers étaient tout autant attirés par la réplique créée par l’oiseau-lyre que par l’appel de véritables congénères. Toutefois, en leur diffusant, cette fois-ci, une succession d’imitations de diverses espèces (dont la leur) telle qu’en produit fréquemment l’oiseau-lyre, la scientifique a constaté que les pitohuis étaient moins souvent leurrés.

"Les raisons pour lesquelles les oiseaux-lyres mâles ont développé ce répertoire d'une précision impressionnante est floue. Cela doit être difficile d'être un imitateur précis, donc les oiseaux-lyres femelles peuvent avoir une idée de la qualité du mâle en évaluant à quel point il est précis", a relevé Anastasia Dalziell. Les ornithologues supposent ainsi que les talents d’imitateur de l’oiseau-lyre pourraient servir à épater les femelles.

Les commentaires sont fermés.