topblog Ivoire blogs

22/06/2012

Ouest ivoirien : Le grand ratissage FRCI-ONUCI tourne au fiasco. Le Commando beinguiste maintient ses positions


Ouest ivoirien : Le grand ratissage FRCI-ONUCI tourne au fiasco. Le Commando beinguiste maintient ses positions

jeu, 21 juin 2012 - 10:02 Catégorie:Régional News
COMMANDO1_4.jpg
Combattant armé non identifié.
Le 21 juin 2012 par IVOIREBUSINESS – Le grand ratissage annoncé par le gouvernement Ouattara à l’Ouest ivoirien pour neutraliser les hommes du Commando beinguiste a tourné au fiasco, avec à la clé, de lourdes pertes

côté FRCI-ONUCI. Selon une source très crédible, des morts dont le nombre est soigneusement tenu secret, et une centaine des blessés sont à déplorer.
Le Commando Beinguiste, dans un communiqué dont IvoireBusiness a eu copie, a déclaré que le Vovodou était toujours au niveau 5 et que ses hommes maintenaient toujours leurs positions à l’Ouest notamment dans les villes de Para, Meka, Taï, Grabo.
La volonté hégémonique du régime Ouattara sur l’Ouest est donc un cinglant échec. La vraie source d’insécurité à l’Ouest sont les mercenaires burkinabé non payés à ce jour par le régime Ouattara, les hommes du chef rebelle Amadé Ouremi, les coupeurs de route, et les Dozos qui s’emprennent aux populations civiles et à leurs biens. Le Commando beinguiste dans son communiqué, a déclaré s’en prendre exclusivement aux FRCI et à ces bandes armées sanguinaires, dans le but d’opérer une offensive éclair sur Abidjan afin de faire tomber le régime.
Selon l’agence de presse XINHUA, six assaillants présumés dont deux Libériens et quatre Ivoiriens ont été arrêtés au cours d’un ratissage de l’armée dans la zone frontalière ouest du pays, a annoncé mardi soir la télévision ivoirienne.
« Les six individus seront mis à la disposition de la gendarmerie pour nécessité d’enquête, et cela permettra à la justice de faire la lumière sur ce qui s’est passé à Para (ouest) », a indiqué le colonel Moussa Chérif, un officier des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).
Le ratissage dans la zone frontalière ouest est une action conjointe des forces de sécurité ivoiriennes, des forces libériennes appuyées par les Casques Bleus de l’ONU.
Le Commando Beinguiste informe qu’aucun de ses hommes n’a été pris ou arrêté par cette offensive gouvernementale FRCI des hommes du Commandant Losseni, soutenus par l’ONUCI.
Selon une source, l’hôpital de Daloa aurait reçu 89 blessés graves FRCI avant-hier à la suite de la tentative de ratissage de l’Ouest.
Nous y reviendrons.

Serge Touré

Les commentaires sont fermés.