topblog Ivoire blogs

22/04/2012

Elections présidentielles en France



Présidentielle 2012. François Hollande en tête, Marine Le Pen troisième
35 contributions
Créé le 22/04/2012 à 19h10 -- Mis à jour le 22/04/2012 à 20h11




Montage photo de François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. MIKAEL LIBERT/20 MINUTES/SIPA

POLITIQUE - Toutes les premières estimations du premier tour de l’élection présidentielle...

Finalement les urnes auront confirmé les tendances des sondages. François Hollande vire largement en tête à l’issue du premier tour, avec 29,3% des voix, devant Nicolas Sarkozy, à 26%, selon les premières estimations communiquées par CSA. Un président sortant deuxième au premier tour, c’est du jamais vu dans l’histoire de la Ve République. Et c’est le scénario rêvé pour François Hollande, qui aborde la campagne d’entre-deux tours dans la meilleure des positions avec un score très haut au premier tour. Difficile, en revanche, pour Sarkozy d’enclencher une dynamique. Attention toutefois, prendre la tête du premier tour ne signifie pas la victoire au second: Mitterrand en 1974, Valéry-Giscard d’Estaing en 1981et Jospin en 1995 peuvent en témoigner.

La surprise vient du match pour la troisième place. Marine Le Pen est créditée de 18,2%, le meilleur score jamais obtenu par le FN à une élection présidentielle, au dessus du score de Jean-Marie Le Pen en 2002 (16,86%). Jean-Luc Mélenchon arrive donc en quatrième à 11,1%, un échec finalement pour le leader du Front de gauche, qui pensait avoir enclenché une dynamique en fin de campagne lui permettant de battre Marine Le Pen et d'arriver autour des 15%. Il en avait même fait un enjeu personnel. Toutefois avec ce score, le chef de file du Front de gauche peut rêver d’installer durablement son mouvement dans le paysage politique, peut-être moins de peser sur François Hollande dans l’entre-deux-tours comme il l’espérait.

Bayrou s'écroule

L’autre surprise vient de l’écroulement de François Bayrou. Le centriste termine sa campagne au plus bas: à 9,1%. Loin, très loin du score de 2007 (18,57%). En deçà donc du seuil des 10% qu’il comptait dépasser pour peser dans la recomposition de la droite. Pas de miracle non plus du côté des écologistes: Eva Joly obtient 2,2%. A peine plus que Dominique Voynet en 2007 (1,57%) mais beaucoup moins que Noël Mamère en 2002 (5,25%).

L’écologiste sauve l’honneur et se place de justesse devant Nicolas Dupont-Aignan, qui obtient 1,9%. A l’extrême gauche, Philippe Poutou, révélation de la fin de campagne, prend le dessus sur Nathalie Arthaud, avec 1,2% contre 0,7%. Jacques Cheminade, comme en 1995, est bon dernier de ce premier tour, avec 0,3%.

Contrairement à ce qui était annoncé, les Français se sont largement rendus aux urnes. L’abstention s’établit à 21%, au même niveau qu'en 1995 (21,32%).

- Toutes les données du scrutin

Les commentaires sont fermés.