topblog Ivoire blogs

30/12/2011

FRANCE: SARKOZY en mauvaise posture

Selon l’Express.fr, Intentions de vote, chômage, pouvoir d’achat… Nicolas Sarkozy est dans une bien pire situation que ses prédécesseurs

Lexpress.fr-30/12/2011

Intentions de vote, chômage, pouvoir d’achat… Nicolas Sarkozy est dans une bien pire situation que ses prédécesseurs, à quatre mois du scrutin. Est-ce de sa faute? Va-t-il rebondir? Le débat divise nos internautes. Morceaux choisis.

“L’article titrerait simplement ’2012: Sarkozy’, et on obtiendrait exactement le même buzz.” Comme le soulève notre internaute Synopsis20, qui réagit à notre article “2012 : Sarkozy, le plus mal parti des présidents de la Ve”, la simple mention du nom du chef de l’Etat suscite un débat passionné.

Dans notre analyse, nous comparons la situation du président actuel, (popularité, intentions de vote, chômage…) avec celle de ses prédécesseurs, à quatre mois de la remise en jeu de leur mandat. Et nous arrivons à ce constat: Nicolas Sarkozy est dans une position bien plus bancale que les autres, à calendrier équivalent.

Beaucoup d’entre vous sont alors montés au créneau pour défendre le chef de l’Etat, signalant que l’élection n’était pas encore jouée. “Vous connaissez l’exception française? Sarkozy sera cette exception! Car les Français ne veulent ni d’un ‘mou’ , ni de fous pour gouverner le pays. Ils veulent un président qui agit”, assure Danlib69, qui croit au chef de l’Etat malgré les mauvais auspices.

“Qu’auraient dit les sondages sur Mitterrand, juste après la rigueur de 84?”

Et pour cause, son bilan n’est pas mauvais pour tout le monde. “Je voterai Sarkozy, c’est une personne à la carrure présidentielle, 2011 l’a prouvé. Au surplus, il essaie de bien mener le bateau européen. Les réactionnaires de tous poils, à gauche comme à droite, sont de véritables Cassandre. Même si la gouvernance de l’Europe n’est pas parfaite, faute de courage politique, cette fin d’année semble en corriger les attentes et le manque de volonté. Et il me semble qu’à un niveau national, l’Etat a commencé à réduire son déficit, même si cela n’est pas facile et demeure douloureux. Par contre, qu’en est-il de nos collectivités territoriales toutes dominées par un cartel de gauche?”, argue Pygmalion.

D’autres tentent de se convaincre que ces mauvais auspices qui pèsent sur Nicolas Sarkozy ne lui sont pas imputables. “C’est le seul président à avoir vécu une crise sous sa présidence et à avoir entrepris des réformes nécessaires pour notre pays, relève Coriolis. Et comme les Français sont très attachés à leurs acquis il n’est pas étonnant que ce soit le moins apprécié.” “Il est vrai qu’il est le seul à être confronté à une telle crise, poursuit Coquelicot3430. En général, la politique de rigueur ne fait pas adhérer les foules et on comprend parfaitement. C’est plus attirant et plus porteur de ‘ré enchanter le rêve’ … Gare aux lendemains, qui eux, déchanteront forcément.”

“Il s’est pris la crise de siècle, oui, mais en défendait les ingrédients”

Sarkozy impopulaire, la faute à la crise donc… Vraiment? Nombre d’entre vous refusent en tout cas de voir les choses de cette façon. “Il s’est pris la crise du siècle, oui. Mais il défendait tous les ingrédients qui ont fait cette crise. Il est responsable et coupable”, soutient Digitalmum.

D’autres ne voient même pas en lui l’âme d’un chef d’Etat. “Je n’ai jamais pu faire de M. Sarkozy le président de notre pays, concède Nadiaaouassi. Il est tellement loin de nos préoccupations, tellement obsédé par le pouvoir. Il en oublie sa véritable fonction: celui de président de tous les citoyens. Il ne cesse de diviser les communautés entre elles, il semble jouir des divisons qu’il entretient, de la violence qu’il ne cesse de provoquer.”

Mezigues, lui, a carrément composé une ode pour critiquer le bilan de l’actuel président. “Chers manants du royaume de France, en cet an de grâce 2011, je m’en vais flatter vos oreilles d’une ode de mon cru, chante-t-il. Par un décret royal, j’avais fait instaurer l’écusson gabellique, appelé bouclier fiscal par mon grand trésorier. Cela permit aux ducs et barons de festoyer hardiment. Hélas, les caisses du Roy sont à présent vides et il faudra augmenter la dîme pour entretenir la cour et renflouer ma cassette en espèces sonnantes et trébuchantes. Alors, travaillez sans relâche, manants et manantes, car il en va de l’honneur du Roy! Mais maintenant, mes chers sujets, il faut que je vous laisse, car il me faut faire ripaille et réveillonner avec le duc de Beau Laurée à l’hostellerie du ‘Fou Cats’.”

Peu convaincu par celui qui n’est pas encore le candidat de l’UMP, mais pas plus par les autres, certains d’entre vous en tirent des conclusions plutôt pessimistes. “La méthode bling-bling évidemment ne marche pas… Bientôt on aura droit à la méthode pédalos…On n’est pas sorti de l’auberge!” s’inquiète Anarcoco. Ce à quoi répond en image Singio: “D’un pédalo, on en aura besoin. Depuis 4 ans et demi, ça prend l’eau de partout.”

Les commentaires sont fermés.